Autres Divers Thématiques

Sites administratifs : ne payez pas pour des services gratuits !

C’est une nouvelle attaque de l’UFC Que choisir qui va faire du bruit : ce mercredi 23 décembre 2015, l’association dévoile une enquête sur les faux sites administratifs. Des vrais sites, bien évidemment, qui ne cachent pas une arnaque, mais qui… font payer pour des services publics gratuits. Et parfois, la facture peut être très salée, selon l’association de consommateurs.

Shutterstock – Certains sites proposent à un prix très cher des services adminsitratifs en réalité gratuits.
Payer pour du gratuit… et il est facile de se faire avoir
L’enquête de l’UFC Que Choisir porte sur les sites qui proposent des services administratifs, comme l’obtention d’un extrait d’acte de naissance ou la consultation des points restants sur le permis.
Des services gratuits, proposés par l’administration sur les sites officiels. Mais, sur ces sites alternatifs, « tout est fait pour tromper les internautes les moins méfiants » selon l’association.

Par exemple, pour un certificat de non-gage (obligatoire pour vendre un véhicule), le site officiel du gouvernement https://siv.interieur.gouv.fr ne demande pas un sou.
D’autres sites, en revanche, proposent un service gratuit avec une assistance payante.Certificat-nongaege.net, lui, fait payer 1 € pour le service et… 48 € de « frais cachés pour le traitement et l’assistance en ligne », note l’UFC.

Les services gratuits proposés à prix très cher touchent tous les domaines
L’enquête de l’UFC Que Choisir a permis de découvrir que les sites internet proposant, moyennant paiement, des services en réalité proposés gratuitement sont très nombreux.
L’Extrait d’acte de naissance, l’extrait du casier judiciaire ou la consultation de points sont autant de certificats et d’informations que le gouvernement vous propose de vous fournir gratuitement.

Certains sites vont même plus loin que le simple paiement.
Par exemple, sur juridiqueo.com (l’UFC a testé le service proposant l’acte de naissance et le casier judiciaire), « le paiement déclenche d’office un abonnement de 69 € tous les deux mois, en alternance avec une mensualité de 9,90 €, qui donne accès à des guides pratiques et à un coffre-fort numérique dont on peut douter de l’utilité », note l’association.

radin.com:
Par Paolo Garoscio

Articles relatifs

Noël : plus d’un jouet sur dix est dangereux et non conforme

UFC QC Nouvelle Calédonie

Délais de rétractation

UFC QC Nouvelle Calédonie

Suite de la série des arnaques sur internet.

UFC QC Nouvelle Calédonie