Nouvelle Calédonie Thématiques

Quelques trucs pour acheter une voiture d’occasion.

1.Les pédales:

Prudence si les caoutchoucs sont trop neufs. L’usure doit correspondre au kilométrage du véhicule.

2. Le pavillon (toit côté intérieur)Une toile de pavillon ayant des auréoles signale un problème d’étanchéité du pavillon, du toit ouvrant ou des joints de pare-brise. Vérifier également le tour de la planche de bord qu’il n’y ait pas de trace de fuite.

3. Le tapis de sol

Sous le tapis de sol et de coffre, il ne doit y avoir ni rouille, ni trace de peinture fraîche, indice d’une remise en état récente, attention aux pliures de tôle qui dénoncent une voiture accidentée et mal réparée.

4. Le filtre à air

Le filtre à air se démonte facile-ment, l’intérieur de la cartouche filtrante doit être exempt de dépôt d’huile important, signe d’usure moteur par manque d’étanchéité des soupapes.

5. L’huile

Ouvrez le bouchon de remplis-sage d’huile qui est accessible sur la culasse. Si le lubrifiant est pâle et opaque et a la consistance d’une mayonnaise ratée, le joint de culasse est HS. Si le véhicule n’a pas été déplacé, vérifiez également qu’il n’y ait pas de fuite avec la présence de tâches d’huile par exemple.

6. Les courroies.

Vérifiez le bon état des courroies d’entraînement qui en dit long sur l’entretien mécanique, ayez la preuve du dernier rem-placement de la courroie de distribution, sa rupture est catastrophique pour les organes moteurs.

7. L’échappement

L’orifice de sortie du pot ne doit pas être trop gras, ce qui comme une fumée bleue dénote une forte consommation d’huile ; moteur chaud, une fumée blanche signale une fuite au joint de culasse, et une fumée noire et opaque sur un diesel l’usure de la mécanique des injecteurs ou autre. Un point important concernant les véhicules équipés d’un silencieux d’échappement appelé catalyseur qui est un système antipollution, sa durée de vie est plus ou moins longue en fonction de la marque, il est bon de se renseigner, car son remplacement est très onéreux.

En dehors de la mécanique, il convient aussi de faire quelques recherches. Le prix est un élément important. Un tarif conforme à l’argus ne suffit pas. Il est recommandé de s’assurer qu’on paye bien le juste prix. Pour cela, vérifiez avec les petites annonces un véhicule similaire de la même année.Les moteurs à essence de grosse cylindrée trouvent difficilement preneur et doivent se négocier en dessous de leur cote. Attention également aux diesels que les propriétaires ont tendance à surestimer.

Le contrôle technique.

Lors de l’achat d’un véhicule, il faut regarder attentivement le contrôle technique. Attention, ce contrôle ne concerne que les organes de sécurité et ne prend donc pas en compte le moteur, les équipements de direction assistée, climatisation, chauffage, boite de vitesses, etc.Chaque véhicule doit posséder un carnet de garantie et un car-net d’entretien qui permet de contrôler le service régulier dans le respect des cadences d’entre-tiens des vidanges (moteur, boîte de vitesses, ponts, etc.). Avec le numéro d’immatriculation et le nom du propriétaire du véhicule, il est possible à un expert de réclamer au concessionnaire le suivi des opérations d’entretien et éventuelles réparations effectuées dans leur garage.Il y a également une différence entre acheter auprès d’un professionnel et un particulier. La première solution est plus chère, mais souvent assortie d’une garantie commerciale de 6 mois, voire plus. Le vendeur professionnel est également tenu à  une garantie de conformité (article 67-4 de la délibération n° 14 du 6 octobre 2004 portant réglementation économique) lorsque le véhicule ne présente pas les qualités que l’acheteur pouvait légitimement attendre. Cette garantie a une durée de deux ans et, dans les six mois de la remise, c’est au vendeur de prouver que le véhicule était bien « conforme » au moment de la vente.

Vice caché:

Une fois acheté, le véhicule peut présenter un vice caché. Comme son nom l’indique, cela suppose que le défaut n’a pu être constaté après un examen normal (il est exclu de l’invoquer pour des sièges tachés, une trace de rouille ou un défaut de peinture). Cette garantie a une durée de 5 ans à dater de la vente et si un vice est découvert, vous avez deux ans pour faire jouer la garantie (dans la limite des 5 ans). Attention, si le vendeur est un particulier, il peut inscrire dans le contrat de vente qu’il s’exonère de cette garantie. Ce que ne peut pas faire un vendeur professionnel.Si le vendeur (professionnel ou particulier qui ne s’en est pas exonéré) refuse de reconnaître le vice caché, en aucun cas n’entamez des travaux de réparation, car toute garantie serait perdue. Faites intervenir un expert pour établir une rencontre contradictoire en présence du vendeur et éventuellement dans le garage du concessionnaire local. Si le vice est reconnu, le vendeur ne pourra se dégager de sa responsabilité.

Lorsque l’on n’y connaît rien en mécanique, acheter une voiture d’occasion peut s’avérer risqué. Pour ceux qui ne connaissent pas la perle rare qui pourra les aiguiller, voici quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises.

Articles relatifs

Actualités du 7 décembre

UFC QC Nouvelle Calédonie

Test Smartphones

Coronavirus – Annulation des vols des compagnies européennes, comment réagir ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +