Droits de la Consommation

Dates limites de consommation: DLC, DLUO.

Les produits alimentaires préemballés comportent une mention indiquant la date limite de consommation (DLC) ou la date limite d’utilisation optimale (DLUO). Pour éviter le gaspillage alimentaire, il est nécessaire de bien les comprendre.

Les produits alimentaires vendus dans un conditionnement doivent indiquer un délai pour la consommation.- Les denrées périssables, à conserver au frais (la température de conservation est indiquée clairement sur l’étiquetage) présentent généralement une date limite de consommation (DLC). Cette DLC est indiquée sur le conditionnement par la formule « À consommer jusqu’au…  ». Elle s’applique à des produits susceptibles, après une courte période, de présenter un danger pour la santé humaine, comme la viande vendue en barquette par exemple.- À l’inverse, certains produits stérilisés ou présentant une faible teneur en eau comportent une date limite d’utilisation optimale (DLUO). C’est le cas par exemple des gâteaux secs, ou encore des boites de conserve. Une fois la date passée, la denrée ne présente pas de danger mais peut en revanche avoir perdu tout ou partie de ses qualités : goût, texture… Sur le conditionnement, la DLUO est indiquée par la formule « À consommer de préférence avant…  ».

*Le dépassement de la DLUO ne rend pas l’aliment dangereux : l’aliment peut donc encore être commercialisé et consommé.

*Il n’est pas nécessaire de jeter les produits concernés quand la DLUO est dépassée, sauf en cas d’altérations du produit.

*Les produits non secs (purées, jus, sauces, compotes, etc.) comportent également une DLUO : cela signifie que ces produits peuvent être conservés très longtemps mais une fois ouverts, ils doivent être conservés au frais et consommés très rapidement.
La DLC et la DLUO sont avant tout des mesure de prévention des risques d’infections d’origine alimentaire.

Comment  reconnaître la DLC ou la DLUO sur un aliment ?

  • La DLC s’exprime sur les conditionnements par la mention « À consommer jusqu’au… » suivie de l’indication du jour et du mois.
  • La DLUO est indiquée sur les emballage par la mention « À consommer de préférence avant le … » ou « À consommer avant fin … »
Mention apposéeDurabilité des aliments
à consommer de préférence avant le (suivi du jour et du mois)Inférieure à 3 mois
à consommer avant fin (suivi du mois et de l’année)Entre 3 et 18 mois
à consommer avant fin (suivi de l’année)Supérieure à 18 mois

Peut on manger un aliment dont la DLUO est dépassée?

La mention de la date limite d’utilisation optimale n’a pas le caractère impératif de la date de consommation. Si vous détenez un produit dont la DLUO est dépassée, il n’est pas pour autant périmé ! Dans ce cas, le fabricant ne garantit plus la qualité organoleptique (moins de goût, plus mou, plus sec…) et/ou diététique de l’aliment. Le produit reste consommable.

La DLUO figure sur tous les produits d’épicerie, les conserves, les boissons et les produits surgelés .

Après ouverture de l’emballage:

Dès qu’un emballage est ouvert, la date de durabilité indiquée perd son utilité s’il s’agit d’un aliment périssable (DLC) ou d’un aliment en conserve ou non sec sur lequel est indiqué « à consommer de préférence avant le… »(ex. sauces) : ils doivent être consommés rapidement.
Par contre, les produits secs avec DLUO indiquée par « à consommer avant fin… » peuvent être consommés jusqu’à la date indiquée voire plus, même si l’emballage a été ouvert.

  • Un produit dont la DLC est dépassée ne peut pas être proposé à la vente le lendemain de la DLC sous peine pour le vendeur de constituer une infraction.
  • En revanche, un produit dont la DLUO est dépassée peut être proposée à la vente. Certains magasins en font une spécialité. Cela ne constitue pas une infraction.

Un emballage gonflé, une boite de conserve déformée, rouillée, bombée, l’absence de « pop » à l’ouverture d’un bocal, une odeur désagréable, une couleur anormale… doivent vous alerter et peuvent révéler une altération du produit : en cas de doute, il est préférable d’éviter de le consommer.

Articles relatifs

Étiquetage nutritionnel 4 grandes marques alimentaires s’engagent.

Lettre type:Achats, mauvais affichage de prix

UFC QC Nouvelle Calédonie

E 123 ou AMARANTE! Colorants alimentaires;Attention lisez bien l’étiquette car peut être toxique.

UFC QC Nouvelle Calédonie

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +