Consommation-Alimentation Divers

Des produits plus légers pour cacher la hausse des prix…

Pour gagner plus, souvent, il faut vendre plus cher. Mais ces hausses de prix ne sont pas forcément clairement indiquées et elles peuvent se cacher un peu partout. L’association Familles Rurales alerte sur des techniques peu connues des professionnels, pour augmenter les prix à l’insu du consommateur.

Le prix au kilo est la seule donnée objective permettant de comparer le prix des produits.
En mettre moins dans un paquet sans changer le prix
Le prix affiché dans un rayon de supermarché est le prix du paquet, au sens premier du terme. Il représente le prix que vous allez payer pour le paquet et son contenu… Et ce, quel que soit le contenu en question. Si la quantité contenue dans le paquet change et pas le prix affiché, vous aurez payé plus cher (ou moins cher, mais c’est rarement le cas).

Par exemple : si un paquet de farine de 1kg coûte 1,50 € et que, le lendemain, ce même paquet de farine qui affiche le même prix ne contient que 900 grammes de farine, le prix de la farine a augmenté. Et vous n’y avez vu que du feu. C’est une technique vieille comme le monde, utilisée depuis des années dans tous les domaines. En Italie, dans les années 2000, certains paquets d’allumettes sont passés de 100 à 80 allumettes du jour au lendemain, sans que le prix change. Personne n’a bronché et, pourtant, ce changement revient à une augmentation de 20 %.

Prix au kilo et format familiaux (et encore)
La seule et unique solution pour ne pas se faire avoir, c’est… vérifier le prix au kilo (ou au litre). C’est la seule donnée qui ne peut pas tromper le consommateur et qui permet une comparaison objective entre deux produits.
Lorsque le prix au kilo n’est pas affiché, comme dans le cadre des produits d’hygiène, Familles Rurales conseille de vérifier la quantité (le nombre de serviettes hygiéniques par exemple).

De plus, selon l’association, il faut se méfier de certaines promotions et aller vers les formats familiaux, moins chers que les formats individuels. Mais attention : là aussi, vérifiez toujours le prix au kilo. Certains formats qui se présentent comme économiques sont plus chers que le format classique. De quelques centimes d’euro le kilo, généralement, mais c’est plus cher quand même. Et à la fin des courses, ça peut vite chiffrer.

Par Paolo Garoscio de news.radins.com

Articles relatifs

« Aliments trop gras, trop sucrés, trop salés : des experts s’en prennent à la publicité »

Comparatif Substances toxiques dans les cosmétiques

Gaspillage : le succès des « produits moches »

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +