Vers le haut
28 51 20

Coût d’un appel local

Des poisons dans ce que nous mangeons?

nouvelle-caledonie 19 août 2014
Des poisons dans ce que nous mangeons?

Nos aliments sont bourrés d’additifs potentiellement dangereux, que ni les industriels, ni les pouvoirs publics ne se décident à limiter ou interdire -en France du moins. C’est donc à nous, consommateurs de rester vigilants ! La liste des substances à éviter.

E320, E321 : courants et cancérigènes !

Où les trouve-t-on ? Le E320 et le E321, alias le butylhydroxyanisole (BHA) et le butylhydroxytoluène (BHT), sont des antioxygènes utilisés pour retarder l’oxydation des aliments, notamment des matières grasses, et éviter leur rancissement. On les trouve dans nombreux plats « tout prêts » et chewing-gums…
Quels sont leurs dangers ? Le E320, également douteux, a été classé « cancérogène possible pour les humains » par les instances internationales (le CIRC et l’OMS). Le E321, également cancérogène, peut provoquer des allergies cutanées, digestives et serait suspecté d’être hypercholestérolémiant. En clair, il favoriserait le dépôt des graisses dans les artères chez certaines personnes.
Conseil : évitez les aliments dont l’étiquette les mentionne.

Trop de parabens, y compris dans l’alimentation !

Où les trouve-t-on ? Ils sont utilisés en cosmétique, mais aussi dans l’alimentation, notamment dans certaines charcuteries, pâtés en gelée, pâtes à tarte, biscuits apéritifs et confiseries. Les parabens, alias E 214 à E 219 sont des conservateurs qui servent à maintenir les denrées plus longtemps en rayon.
Quels sont leurs dangers ? Ils sont suspectés être des perturbateurs endocriniens (système hormonal), ils pourraient entraîner des risques de stérilité et de cancers.
Conseil : évitez les aliments et cosmétiques dont l’étiquette mentionne leur présence.

E535 et sel : gare aux allergies !

Où les trouve-t-on ? Le E535, alias le ferrocyanure, est un additif antiagglomérant qui sert à éviter l’agglutination des grains de sel entre eux. Il est présent dans de nombreux sels fins de table.
Quels sont ses dangers ? Il s’agit d’un dérivé du cyanure, qui n’a heureusement pas sa toxicité, mais qui peut cependant provoquer des allergies cutanées et digestives chez certaines personnes.
Conseil : préférez des sels sans additif comme du sel marin naturel, iodé.

E102, E104, E110… : colorants suspects

Où les trouve-t-on ? Les colorants comme le E102, E104, E110, E122, E124, E129, rendent le produit plus attrayants, en donnant aux aliments des teintes jaune, orange et rouge. On les trouve dans les bonbons, gâteaux, sirops, boissons…
Quels sont leurs dangers ? Ils peuvent provoquer des allergies cutanées et digestives et favoriseraient l’agitation des enfants hyperactifs. Plusieurs d’entre eux sont interdits dans des pays comme les Etats-Unis (E104, 110, 122, 124), la Finlande et la Suisse (E102), mais pas en Europe !
Conseil : Préférez les aliments sans colorant ou avec colorant naturel, bannissez bonbons et sirops industriels.

Acides gras trans : des risques de cancer du sein ?

Où les trouve-t-on ? Victimes de leur mauvaise image, ils sont moins présents, mais on les retrouve encore dans des margarines, biscuits, chips, pâtes à tartes, chocolat à tartiner…. Les acides gras trans étiquetés « graisses partiellement hydrogénées » proviennent en grande partie, de la transformation industrielle de graisses végétales. Ils rendent plus croustillants certains produits, avec en prime une meilleure conservation.
Quels sont leurs dangers ? Ils sont délétères pour le coeur et les vaisseaux, et sont soupçonnés pour certains d’entre eux de favoriser le cancer du sein.
Conseils : évitez les aliments dont l’étiquette mentionne la présence d’acides gras, graisse, ou huiles végétales partiellement hydrogénées.

E221 à E228 : nausées et allergies

Où les trouve-t-on ?Ils sont présents dans le vin, cidre, certaines moutardes, conserves de légumes, crevettes… Les sulfites alias E221 à E228 sont des conservateurs qui servent à maintenir les denrées plus longtemps en rayon.
Risques : Ils peuvent provoquer des nausées, des allergies cutanées et digestives, aggraver un asthme pour les personnes sensibilisées, quelle que soit la dose. Le problème : il y en a trop et partout.
Conseils : éviter les aliments dont l’étiquette mentionne leur présence.

E950, E951, E955 =des kilos ?

Où les trouve-t-on ? Les édulcorants, alias E950, E951, E955 donnent une saveur sucrée sans apporter de calories. On les trouve dans les sodas light, produits présentés « sans sucre ajouté » ou « 0 calorie ».
Quels sont leurs dangers ? Ils participeraient à la progression du surpoids et de l’obésité en favorisant l’appétence pour le sucré. Une étude chez l’animal – étude italienne (2007)- montre un risque majoré de cancer pour le futur enfant. Ces résultats viennent d’être contestés par l’Autorité Européenne… qui n’a ni pratiqué d’ expertise contradictoire.
Conseils : Evitez les aliments contenant aspartame, sucralose, acésulfame K, cyclamate, saccharine, thaumatine ou E950 à E957.

E 210 à 213, facteurs d’hyperactivité

Où le trouve-t-on ? L’acide benzoïque, alias les additifs E 210 à E 213 sont des conservateurs qui servent à maintenir les denrées plus longtemps en rayon. On les trouve dans les sodas, certaines conserves de produits de la pêche, confitures et gelées à faible teneur en glucide, dans les fruits confits ou légumes au vinaigre.
Quels sont leurs dangers ? Ils favorisent les allergies cutanées et digestives chez les personnes sensibilisées, et entraînerait de l’agitation des enfants déjà hyperactifs.
Conseils : Eviter les aliments dont l’étiquette mentionne leur présence.

Pourquoi ces additifs sont-ils mauvais pour la santé ?

La dose journalière admissible par kilo (DJA) d’un additif est calculée à partir d’une dose sans effet d’après des études menées chez l’animal et divisé par 100. Mais ce principe ne prend pas en compte le cumul des différents additifs. Vous êtes donc à risques si vous êtes trop souvent au régime (pour les édulcorants), avez une alimentation industrielle peu variée, consommez trop de bonbons ou sodas…
Alors, Comparons ! En effet on trouve pour la même sorte de produits, des aliments avec plus ou moins d’additifs. Il suffit de bien regarder les étiquettes et de choisir ceux qui en contiennent le moins.

 

← Attention aux bracelets à la mode, les "Loom Bands" Dates limites de consommation: DLC, DLUO. →

UFC Que Choisir Nouvelle Calédonie

UFC Que Choisir Nouvelle Calédonie

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite