Conseils infos Nouvelle-Calédonie Thématiques

MALATHION: Il tue les abeilles!

 

Avant tout lisez en cliquant ici, ce qu’il se passerait si les abeilles disparaissaient: abeille disparaissant

Comme il a fallu faire face à une épidémie croissante de dengue, chikungunya et zyka véhiculées par le moustique Aedes, une multiplication des épandages au Malathion a été pratiquée.

Mais quels sont les risques de ce produit?

Le malathion aurait une « toxicité relativement basse » chez l’Homme, mais qu’il peut se dégrader en un sous-produit nommé le malaoxon, qui lui serait 60 fois plus toxique. Les dangers de cet  insecticide neurotoxique (et de ses produits de dégradation tel que le Malaoxon) interdit en Europe depuis 2008, est sa toxicité pour les populations humaines et animales (amphibiens, oiseaux, poissons, insectes, etc.)

La recommandation de l’OMS est d’utiliser cet insecticide « uniquement en espace extérieur ». Alors pourquoi selon la Mairie de Nouméa, le SIPRES, l’Institut Pasteur et la DASS, nous devrions tous « ouvrir les fenêtres » durant l’épandage au cas où des moustiques se réfugieraient dans les maisons?

Le malathion possède une toxicité aiguë faible (c’est-à-dire directe, immédiate), principalement représentée par une irritation cutanée et des yeux. Mais plus grave qu’une simple irritation des yeux, cette intoxication peut se manifester par « des tremblements, des convulsions, une salivation excessive et une difficulté à respirer normalement,(Gouvernement Québécois). Mais l’exposition chronique au malathion  est la plus grave et possède un risque « élevé » pour notre santé à long terme

Le malathion et son produit de dégradation le malaoxon  peuvent entraîner tout un spectre de perturbations métaboliques.(Boulimie, augmentation du volume de certains organes comme le foie, les reins, la thyroïde,les parathyroïdes, les cellules olfactives perturbant l’odorat et donc le goût.

Sur le long terme, il est considéré comme ayant « une évidence suggestive de cancérogénicité » (suite à des études faites sur le rat:Gouvernement du Québec et l’Agence de protection de l’environnement américaine).Le malathion pourrait aussi avoir des effets négatifs sur le développement du fœtus d’une mère, et sur la mère également.

Quels effets sur les animaux?

Pour la faune endémique et utile, le malathion possède des seuils de toxicités « hautement à extrêmement toxique » chez les poissons et les invertébrés d’eau douce.Pour les oiseaux, une toxicité légère est bien présente, autant par voie orale que cutanée.

Mais le malathion présente une puissante toxicité chez les insectes utiles, les abeilles, les champignons, les fourmis, ou encore les mouches.Aussi chez les araignées prédatrices, les coccinelles, les fourmis prédatrices et mêmes les acariens utiles.

Le syndicat des apiculteurs polynésiens a fait suspendre l’utilisation du Malathion et de nombreux témoignages calédoniens rapportent des décès de ruches entières suite aux épandages pratiqués en Nouvelle Calédonie.Selon l’association des apiculteurs des 3 provinces, la population d’abeilles connaît depuis une mortalité massive, empoisonnée par les insecticides, le miel serait aussi contaminé. (J’ai eu le témoignage d’un ami qui a perdu dernièrement 4 ruches situées à Nouméa, ceci après un épandage. Il en a d’autres en brousse qui souffrent moins mais qui sont contaminées non par l’épandage en direct mais empoisonnées par l’eau contenant des insecticides ou par les légumes ou fleurs de plein champ.).

Toutes ses données nous amènent à nous poser des questions et nous incitent à pratiquer des actions préventives.

Les habitants doivent être sensibilisés à l’impact négatif des épandages chimiques, afin de créer une réelle volonté de contrôler, chez soi, les gîtes larvaires (pourquoi ne pourrait on pas se pencher sur le piège écologique d’Olivier Blanc?).De plus cela devrait également être accompagné par une augmentation  du personnel en charge de cette mission, avec un regain de sérieux dans cette tâche, et pourquoi pas instaurer des pénalités pour les réfractaires aux actions citoyennes ( EPLP). Car un citoyen qui refuse de s’occuper de sa propriété, et de nettoyer ces gîtes larvaires, participe activement aux développements épidémiques et de facto aux épandages chimiques.

Les épandages au malathion devraiten en tout état de cause être réduits au maximum, voire supprimés, et pourquoi pas remplacés par d’autres produits mieux placés dans la balance bénéfices/risques. En effet, dans notre pays, outre la dengue, les autres maladies précitées sont quasi inexistantes. Un vaccin contre la dengue aurait été découvert dernièrement, mais il est très contreversé!

En conclusion:

Les autorités sanitaires ne pourraient elles pas prendre plus de recul par rapport à l’usage systématique de produits phytopharmaceutiques par épandages dans les rues de Nouvelle-Calédonie?

L’impact sur la faune utile menacée ( abeilles pollinisatrices), doit être sérieusement pris en compte dans la balance bénéfices/risques lors d’épidémies.

Les comportements citoyens et éco-responsables doivent être mis en avant et en priorité.

Actuel, Caledoshère.nc,lepetitcolibri.nc,dur-a-avaler.com,NC1ere.nc,EPLP.

 

 

 

Articles relatifs

Méfaits du cannabis

Données personnelles L’UFC-Que Choisir obtient la condamnation de Google

UFC QC Nouvelle Calédonie

Alicaments