Communiqué de presse Nouvelle Calédonie Thématiques

Serons-nous là demain pour vous ?

Communiqué de presse

Serons-nous là demain pour vous ?

Pas de consommateurs, pas d’activité économique.

Il est donc crucial que les préoccupations des consommateurs, dont notre association est le relais, soient connues, défendues et prises en compte par les pouvoirs publics, tout autant que par les entreprises.

Il est aussi crucial que les consommateurs aient confiance dans leurs transactions avec les professionnels, et puissent être soutenus en cas de problème.

Comme de nombreuses autres associations qui œuvrent dans l’intérêt général, nous avons besoin, pour fonctionner, du soutien des finances publiques. Or ce soutien fait aujourd’hui cruellement défaut.

A défaut d’obtenir rapidement des engagements de la part des pouvoirs publics (congrès, gouvernement, provinces, communes), nous serons, dans un premier temps, contraints de modifier les modalités de nos interventions : hausse des cotisations, application de frais de traitement des litiges, arrêt des participations aux commissions et comités institutionnels

Pour le Conseil d’Administration
la présidente, Luce Lorenzin

CONTACT PRESSE : 28 51 20 / 76 09 45

Nouméa, le 17 janvier 2021

Compléments au communiqué « Serons-nous là demain pour vous ? »

Les consommateurs sont un des acteurs de l’Économie.

Il est important que leurs droits ne soient pas restreints lorsque la période économique est difficile. Et il faut constater que cela n’a pas été le cas, ces temps-ci.

Le Congrès a, le 20 janvier 2020, dans la Loi du pays de soutien à la croissance de l’économie calédonienne, prévu la mise en place d’un code de la consommation avant le 30 juin 2021. Il ne l’a pas fait, mais n’a pas été saisi d’un projet de loi par le gouvernement. Aucun travail de présentation n’a été fait.

De nombreuses entreprises calédoniennes ont, pour faire face à des circonstances exceptionnelles, suspendu leurs obligations vis-à-vis de leurs clients (exemple refus de rembourser les sommes reçues d’avance sur des prestations qu’elles n’ont pas exécutées). En effet, ceux-ci sont dispersés et n’ont pas souvent la possibilité de mener une action judiciaire pour faire respecter leurs droits. De même, elles utilisent les possibilités légales du principe de liberté des prix pour, dans un cadre de concurrence limitée, maximaliser les profits à court terme.

En tant qu’association de défense des consommateurs, nous essayons d’informer les consommateurs et de les aider à résoudre les litiges de la vie quotidienne.(1283 dossiers enregistrés en 2021. Voir tableau ci-dessous)

D’autre part, tenant compte des informations ainsi recueillies, des compétences de nos bénévoles, nous essayons d’apporter des éléments aux institutions locales pour faire connaître un point de vue des consommateurs.

A ce titre, nous sommes souvent invités à participer à des réunions, tables rondes, ateliers. Nous avons également été désignés comme membres de commissions, de comités.(une trentaine. Voir liste ci-dessous)

En fonction de ces éléments, nous communiquons également sur des sujets intéressant les consommateurs, domaine qui s’agrandit au fur et à mesure de leurs préoccupations : qualité et sécurité de l’alimentation et des produits industriels, relations avec les banques et les assurances, fourniture des services essentiels (énergie, eau, transport …), environnement. Les médias nous soutiennent en relayant nos informations.

Ce travail nous le faisons grâce à l’implication de nos bénévoles. Mais nous avons besoin d’un minimum de financement pour l’organiser : un local, avec des moyens bureautiques, une secrétaire permanente salariée.

Nos ressources en cotisation sont limitées car, volontairement, nous avons choisi un montant accessible pour le plus grand nombre et nous pouvions le faire parce que les collectivités publiques nous aidaient. Mais après une baisse très importante en 2020, ces aides ont encore diminué et notamment la Nouvelle-Calédonie, notre plus important soutien, n’a rien versé en 2021.

Cela nous oblige à revoir notre fonctionnement :

Réduire les actions de notre association, en ne participant plus aux commissions exigeantes en temps de présence, de préparation et de recherche.
Ne plus faire que de l’aide aux particuliers, à distance ou dans des locaux mis gratuitement à notre disposition.

Pour conserver notre activité, il nous faut un engagement des collectivités de soutenir notre action en pérennisant le financement.

Nous avons donc besoin de l’aide des consommateurs et l’appui des organismes avec qui nous travaillons, pour l’obtenir.

Communiqué de presse

Liste des organismes, comités et commissions dans lesquels l’association est représentée

Au niveau de l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie

Agence Calédonienne de l’énergie (ACE)

Association de surveillance calédonienne de la qualité de l’air (Scal’air)

Biocalédonia

Comité Consultatif de l’Environnement

Comité consultatif sur les produits phytopharmaceutiques à usage agricole et à usage jardin

Comité consultatif sur les substances et produits phytosanitaires à usage agricole

Comité de certification Agriculture responsable

Comité de certification Pêche responsable

Comité de certification Poulet fermier

Comité de déploiement des EGI

Comité de l’observatoire des prix et des marges

Comité des usagers de la clinique Kuindo-Magnin

Comité technique d’évaluation – commissions RCNC

Comité technique des produits pétroliers

Comité technique du solaire (COTSOL)

Commission consultative des pratiques commerciales

Commission consultative des télécommunications

Commission de l’aide judiciaire

Commission de l’aide juridictionnelle

Commission de surendettement

Commission de transition énergétique

Commission des transports routiers des personnes de la Nouvelle-Calédonie (DITTT)

Commissions IFEL

Conseil Permanent de la Sécurité Routière (CPSR)

Observatoire de l’environnement en Nouvelle-Calédonie (ŒIL)

Observatoire de la législation civile et commerciale

Organisme de gestion des signes d’identifications de la qualité et de l’origine des produits agricoles, agroalimentaire et de la mer (SIQO)

 

Au niveau des Provinces

Comité d’aménagement et d’urbanisme de la Province Sud (CAUPS)

Comité de suivi du Schéma provincial des déchets Province Sud

Comité technique des installations électriques en Province Sud

Commission provinciale d’urbanisme commercial de la Province sud (CPUC)

Commission urbanisme commercial Province Nord

Commissions d’agrément des filières de gestion des déchets Province Nord

Commissions d’agrément des filières de gestion des déchets Province Sud

Commissions d’agrément des filières de gestion des déchets Province des Iles

Plan Climat Energie de la Province nord (PCEPN)

 

Au niveau des Communes

Comité de suivi du plan local de prévention des déchets de Nouméa

Comité environnement Mont-Dore

Commission communale des taxis de Nouméa

Commission consultative des services publics locaux de Dumbéa

Commission consultative des services publics locaux de Nouméa

Commission consultative des services publics locaux du Mont Dore

Commission consultative des services publics locaux du SIGN

Commission consultative des services publics locaux du SMTU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles relatifs

« Pesticides : un risque accru pour six maladies »

UFC QC Nouvelle Calédonie

Perte d’audition : comment limiter les risques ?

UFC QC Nouvelle Calédonie

Comment bien lire l’étiquette d’un produit alimentaire

UFC QC Nouvelle Calédonie