Divers Santé-Bien être

Faut-il interdire les images 3D à nos enfants ?

Alors que l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) déconseille aux parents d’exposer leurs enfants aux images 3D, se pose à nouveau la question du danger réel des nouvelles technologies audiovisuelles en 3D stéréoscopique (3Ds communément appelée 3D) chez les plus jeunes.

L’Anses déconseille l’utilisation des technologies audiovisuelles en trois dimensions aux enfants de moins de 6 ans.
Les images 3D déconseillées aux enfants de moins de 6 ans
Depuis la sortie du film Avatar, en 2009, les films et jeux vidéo en 3D se sont multipliés, tant et si bien que les autorités sanitaires ont été obligées de mettre en garde les parents contre des technologies qui peuvent être nuisibles pour les yeux de leurs enfants. En 2014, déjà, l’Anses publiait un rapport de 132 pages, qui déconseillait l’exposition aux images 3D, pour les enfants de moins de 6 ans.

Selon l’agence, il faudrait même que « les enfants de moins de 13 ans aient un usage modéré des technologies 3D, et qu’ils soient, ainsi que leurs parents, attentifs aux éventuels symptômes induits ». À l’époque, l’Anses n’avait pas été en mesure d’affirmer clairement que les images 3D représentaient un réel danger pour les enfants, mais, par principe de précaution, elle avait souhaité tout même faire quelques recommandations.

Faut-il limiter l’exposition ?
Deux ans plus tard, le danger n’a pas encore été clairement établi. En revanche, de nombreuses voix se lèvent pour dénoncer des technologies trop agressives pour les yeux encore jeunes des enfants.

« Il n’existe pas d’évidences scientifiques de dangerosité », a expliqué Béatrice Cochener, chef du service d’ophtalmologie du CHU de Brest et présidente de l’Académie française d’ophtalmologie, au Figaro. « Mais un faisceau d’éléments laisse penser que les images 3D peuvent être une source d’inconfort et de fatigue visuelle spécifique, avec l’apparition de brûlures et de sécheresse des yeux, de troubles de la vision mais également des maux de tête, voire une sensation de malaise général. »

Ce n’est pas un hasard si les fabricants de jeux vidéo, comme Nintendo, préviennent que« l’utilisation de l’affichage 3D par un enfant de six ans ou moins pourrait endommager sa vue ». On conseille donc aux parents de jeunes enfants de « bloquer » la fonction 3D des consoles ou alors de leur proposer un autre loisir.

news.radins.com:
Par Marine Lepante

Articles relatifs

Sauf pour le parfum, le duty-free s’avère bien plus cher que le supermarché

La Culture des OGM autorisée dans l’Union Européenne!

UFC QC Nouvelle Calédonie

Connaître la qualité des aliments, voici votre “Calculateur nutritionnel”:

UFC QC Nouvelle Calédonie