Thématiques

Pour info: Traitement des déchets (en province sud).

La gestion des déchets en province Sud connaît une nouvelle avancée en ce mois d’avril. Après la mise en place en 2008 du principe réglementaire de responsabilité élargie des producteurs, appliqué aux cinq premières filières de collecte et de traitement de déchets (piles, batteries, huiles usagées, pneus et véhicules hors d’usage), une nouvelle filière fait son apparition, celle des DEEE, déchets électriques et électroniques.
Quatre catégories d’équipements concernés
Au menu de cette filière, dix catégories d’équipements dont 4 sont entrées en application :  les gros appareils électroménagers, les ampoules, l’informatique et les télécommunications, les distributeurs.
Opération de déstockage
Pour le lancement de la filière, la Province assure une collecte initiale auprès de certains organismes ou entreprises préalablement identifiés ayant des stocks à éliminer, comme les collèges, la police nationale, des services administratifs, le Centre culturel Jean-Marie Tjibaou, etc.
Du côté des particuliers, l’estimation des gisements captables dans le cadre de cette opération de lancement est beaucoup moins précise. Si le service de la prévention des pollutions et des risques de la province Sud espère par exemple un apport notable d’ampoules ou d’ordinateurs usagés que les particuliers ont pu conserver, il est plus prudent pour les gros appareils électroménagers déjà collectés par les communes avec le ramassage des encombrants.
La différence ici, c’est que tout équipement usagé collecté sera valorisé sous forme de matières premières secondaires (à plus de 75 %) voire même réutilisé. En effet, au-delà de la collecte et du traitement de ces déchets, la règlementation provinciale vise à réduire la production des déchets en favorisant le réemploi d’équipements qui ne seraient pas hors d’usage. C’est la raison pour laquelle certains acteurs associatifs comme la Société de Saint-Vincent-de-Paul se sont associés à l’opération, en vue de partenariats souhaités dans le domaine de la réutilisation et du réemploi des appareils encore en mesure de fonctionner.
Le dispositif d’apport volontaire en pratique
Concrètement, la collecte sera faite auprès des quais d’apports volontaires au niveau de l’agglomération (Gadji, Ducos et La Coulée) et dans toutes les déchèteries qui se sont organisées pour être à ce rendez-vous dans le reste de la province Sud.
Pendant l’opération de déstockage, des points d’apport seront également mis en place sur deux weekends (vendredi, samedi) dans les zones très passantes comme les centres commerciaux Géant Ste Marie, Carrefour Kenu-In ou encore sur le parking près du marché de la Baie de la Moselle.
Sur la durée, Trecodec mettra également en place le « un pour un » à savoir que lorsque l’on achète un frigo, le distributeur récupère l’ancien. L’éco-organisme travaille également sur le « un pour zéro » qui pourrait être mis en place, à terme, dans les magasins vendant de l’électroménager.
Dans un premier temps, les 10 catégories d’équipements ne sont pas toutes concernées par le tri : il faudra un peu attendre pour le « matériel grand public » et le « petit électroménager » (grille-pain, sèche-cheveux…). « On pense étendre rapidement la réglementation, mais il faut d’abord voir si les volumes sont suffisants », explique Maud Peirano, la chef du service de la Prévention des pollutions et des risques de la direction de l’Environnement de la province Sud.L’opération de collecte de stocks historiques des DEEE en vue du recyclage se déroulera du 22 avril au 5 mai 2014.

cf: ncpresse.nc

Articles relatifs

Soldes, à vos marques! Conseils:

UFC QC Nouvelle Calédonie

Comparatif Sites de streaming de musique:

UFC QC Nouvelle Calédonie

Cigarette électronique : 90% des liquides et des batteries seraient non-conformes

UFC QC Nouvelle Calédonie

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +