Vers le haut
28 51 20

Coût d’un appel local

Un colorant nocif pour la santé bientôt interdit dans les bonbons

divers 19 mai 2018
Un colorant nocif pour la santé bientôt interdit dans les bonbons

C’est la visite de la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique, Brune Poirson, qui a alerté l’opinion publique sur la nocivité du colorant E171 présent dans certains bonbons.

Le colorant E171 est concerné par la future loi sur l’Alimentation, qui sera discutée la semaine prochaine par les députés à l’Assemblée nationale.
Un colorant jugé cancérigène par l’Inra
Jugée cancérigène par une étude scientifique de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra), le colorant E171 présent dans certains bonbons a aujourd’hui très mauvaise presse. Au point que la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique, Brune Poirson, s’est rendue vendredi dans l’usine Verquin de Tourcoing, dans le Nord, une usine de sucreries qui a banni ce colorant de leurs recettes.

D’après cette étude, ce colorant, un additif au nom de E171, pourrait favoriser les cancers du côlon ou du rectum. Encore utilisé par de nombreux confiseurs, le colorant a la propriété d’être blanc et opacifiant. Ce colorant au nom savoureux est par ailleurs également utilisé dans certains biscuits, certains chewing-gums, certains produits chocolatés, voire certains dentifrices et produits pharmaceutiques.

La France veut montrer l’exemple
Cette étude de l’Inra, publiée il y a huit mois, n’a pas manqué de faire réagir le gouvernement. Ce dernier a ainsi demandé à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) de finaliser des travaux sur ce colorant composé de dioxyde de titane. Le but est, à terme, de porter un dossier au niveau européen pour légiférer in fine sur la substance en question.

En attendant, la France est bien décidée à suspendre son autorisation sur le sol national. Le colorant E171 sera ainsi concerné par la future loi sur l’Alimentation, qui sera discutée la semaine prochaine par les députés à l’Assemblée nationale. Reste désormais à savoir si l’Europe suivra le chemin que l’Hexagone vient de tracer dans le domaine de la sécurité sanitaire, pour les enfants notamment, très friands de bonbons en tous genres.

cf:radins.com

← Les ingrédients à éviter dans vos produits cosmétiques Pesticides tueurs d’abeilles  Enfin interdits ! →

UFC Que Choisir Nouvelle Calédonie

UFC Que Choisir Nouvelle Calédonie

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite