Nouvelle Calédonie

L’ISEE a rendu compte d’une enquête de comparaison spatiale des prix en 2022.

En 2022, les prix en Nouvelle-Calédonie demeurent près d’un tiers plus élevés qu’en France métropolitaine

En 2022, les prix à la consommation sont plus élevés en Nouvelle-Calédonie qu’en France métropolitaine de 31%. Les différentiels de prix tiennent compte des modes de vie propres à chacun des territoires comparés. Ainsi, un ménage métropolitain qui conserverait ses habitudes de consommation en Nouvelle-Calédonie augmenterait ses dépenses de 43 %. Parallèlement, un ménage calédonien moyen dépense 21 % de plus sur le territoire que s’il consommait le même panier en France métropolitaine.

Les écarts de prix s’expliquent avant tout par les produits alimentaires qui sont 78 % plus chers en Nouvelle-Calédonie, suivis par le logement (+30 %) et les services d’hôtellerie-restauration (+77 %).

Seuls les transports et les « autres biens et services » sont près de 10 % moins coûteux qu’en France métropolitaine.

L’écart de prix global est toujours plus marqué entre la France métropolitaine et la Nouvelle-Calédonie qu’entre la France métropolitaine et ses départements d’Outre-Mer (DOM). Néanmoins, il a tendance à se réduire pour la Nouvelle-Calédonie (passant de 34 % en 2010 à 33 % en 2015 puis 31 % en 2022), alors qu’il se creuse pour les DOM.

Ain de lire les détails de cette enquête, veuillez cliquer ici :zoom sur la rubrique

cf : isee.nc

Articles relatifs

Régulation de marché dans le secteur du Café.

UFC QC Nouvelle Calédonie

ESCROQUERIE A EN-TÊTE DE LA GENDARMERIE

UFC QC Nouvelle Calédonie

Coronavirus. La suspension des abonnements au cas par cas