Santé-Bien être

Ces 3 objets connectés qui peuvent changer la vie de nos ainés

Apparus sur le marché vers la fin des années 90, les objets connectés se sont dès lors multipliés à une vitesse spectaculaire. Certains ont d’ailleurs une utilité toute relative et font plus office de gadgets. D’autres, en revanche, ont le pouvoir de révolutionner votre quotidien ou celui de vos ainés. Dans un monde où les personnes âgées sont de plus en plus isolées, des objets connectés peuvent leur changer la vie. Découvrez quelques-uns de ces objets connectés, des petits bijoux de technologie !

Facilotab : la tablette tactile pour séniors
Les tablettes classiques ne sont pas des objets connectés toujours faciles à prendre en main. En effet, pour les séniors qui n’ont pas l’habitude de les utiliser, il peut s’agir de tout sauf d’une partie de plaisir. Pour pallier cette problématique, la société CDIP a inventé la Facilotab, une tablette tactile à l’interface simplifiée. Cet objet connecté offre néanmoins une multitude de fonctionnalités et vous permet plus particulièrement de :

Communiquer via un service de messagerie (envoi et réception de messages et de photos) ;
Créer vos albums photo ;
Surfer sur Internet ;
Vous divertir via des jeux stimulant la mémoire et la réflexion comme le Sudoku, les anagrammes ou encore les mots croisés.
Son prix oscille entre 265 et 465 €, selon les modèles.

Viktor : le coussin intelligent dédié aux personnes en perte d’autonomie
Plus qu’un simple objet connecté 3.0, Viktor se présente comme un(e) véritable coussin/conciergerie. Cet objet connecté est muni d’un grand tableau de bord avec pictogrammes personnalisables en fonction des besoins, des envies ou du handicap de la personne. Le coussin sert en effet à garder le contact avec ses proches, comme le ferait une tablette. Il permet aussi d’envoyer un S.O.S. en cas d’urgence ou encore de contrôler des objets à distance comme la télévision. Il s’agit d’un objet connecté qui a de quoi séduire nos ainés.

Bon à savoir : une initiative française récompensée pour un objet connecté

Invention de la société niçoise Fingertips, Viktor a été sacré meilleur produit lors de la Silver Night 2017. Cet événement rassemble tous les acteurs de la Silver économie, une économie transversale consacrée à l’avancée en âge de notre société. La même année, il a aussi décroché une médaille d’or au concours Lépine. Cet objet connecté n’a donc pas fini de vous aider.

Le verre intelligent signé Auxivia : un objet connecté qui prévient la déshydratation
La start-up française Auxivia a développé un verre peu banal. En effet, cet objet connecté est destiné à veiller à la bonne hydratation des personnes âgées. Chez ces dernières en effet, la sensation de soif disparait peu à peu, ce qui représente un réel danger. Avec cet objet connecté, lui aussi primé à plusieurs reprises, finis les oublis et les inquiétudes ! Celui-ci contrôle votre consommation, la personnalise par rapport à votre pathologie ou votre température. Il vous rappelle à l’ordre via un indicateur lumineux. Un contrôle de la propreté permet également d’écarter les risques bactériologiques. Par ailleurs, ils peuvent se laver en machine et s’utilisent comme des verres normaux. Leur apparence ne les différencie d’ailleurs pas des verres classiques. Un objet connecté qui change la vie !

Bon à savoir : cet objet connecté qui a fait ses preuves

Alors que fin 2018, ces derniers produits en étaient toujours au stade de prototype, ils sont aujourd’hui de véritables tuteurs. Cet objet connecté commence à se commercialiser. En effet, il est de plus en plus fourni aux personnes âgées des maisons de retraite ou des EHPAD. Cet objet connecté est une très bonne méthode pour contrer la canicule et la déshydratation en général. Au vu de l’enthousiasme qui l’entoure, il se fait rapidement une place sur le marché ! Le verre connecté d’Auxivia coute en moyenne entre 30 et 40 €.

Vous n’étiez pas franchement tenté par les objets connectés ? Voilà qui changera sans doute la donne ! S’ils rencontrent aujourd’hui un succès aussi grandiose, ce n’est pas un hasard. Décoratifs, pratiques et sécurisants, ils permettent également de rompre efficacement l’isolement des personnes âgées et dépendantes. À supposer que vous en ayez les moyens, offrez-les sans sourciller à vos proches !

cf:conseils.radins.com

Articles relatifs

Additifs alimentaires : 87 molécules à éviter.

Agriculture : le gouvernement veut réduire de moitié l’usage des pesticides

UFC QC Nouvelle Calédonie

Substances toxiques dans les fournitures scolaires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +