Thématiques

Arnaques sur le net

Attention aux arnaques sur le NET!

Même si elles sont virtuelles, les arnaques sur le net, sont bien réelles.

Certaines précautions et règles de sécurité sont à suivre et cela suite à une augmentation accrue de ces arnaques.

Demande de renseignements sur vos coordonnées, appels aux aides financières, gain au loto, fausses petites annonces, transfert d’argent urgent via « western union » après le mail d’un ami mal en point à l’autre bout du monde… Toutes les fausses histoires sont retrouvées afin de vous gruger et vous déposséder de votre argent.


Comment éviter les arnaques sur internet?
Pour éviter les arnaques, il faut apprendre à les reconnaître.

Méfiez-vous des imitations.
L’ hameçonnage ou pishing en anglais est une technique frauduleuse qui consiste à duper votre vigilance en vous adressant un message censé émaner d’un organisme financier ou d’une administration.
La technique est souvent la même, on vous invite, à l’issue d’un message alarmant, à vous connecter au plus vite sur un site imitant l’organisme en question. On vous demande gentiment de bien vouloir remplir vos coordonnées et données personnelles et ce, dans un soucis de sécurité. Le pishing a fonctionné, vous avez donné login et mot de passe à un inconnu qui va s’empresser de vous délester de quelques francs.
Si autrefois, l’hameçonnage était facilement identifiable (message en anglais, fautes d’orthographe, adresse mail douteuse), c’est beaucoup plus subtil aujourd’hui.
Comment s’en prémunir?
• Dites-vous bien que jamais votre banque ne vous enverra un mail pour signaler une erreur sur votre compte
• Surveillez toujours l’adresse email de l’expéditeur (ex: noreply@cb-visa.com)
• Ne cliquez pas aveuglément sur les liens contenus dans les emails émanant d’expéditeurs inconnus
• Créez-vous une adresse email secondaire (gmail ou jetable.org) pour les inscriptions sur les réseaux sociaux et sur les sites marchands
• Consultez la base de données du pishing sur www.pishtank.com.

Les achats sur internet.

Les revendeurs peu scrupuleux sont légions sur le web, aucun scrupule pour des tarifs de rêve. Produits interdits à l’import (pharmacie, tabac, armes, produits non conformes aux bonnes mœurs ou portant atteinte à la dignité humaine, etc.), exonération impossible des frais de douanes, produits contrefaits sont autant de moyens de berner l’acheteur, peu enclin à se renseigner sur le vendeur et ses services.
Comment éviter la duperie?
• La fiabilité du vendeur, Fia-net propose un label confiance pour les achats en ligne
• Tapez le nom de la boutique sur google suivi du mot « avis » ou « arnaque »
• Vérifiez le paiement en ligne sécurisé (https)
• Méfiez des sites d’annonces ou d’enchères, tout produit a un prix et la bonne affaire pourrait vous coûter cher.
• Le paiement peut être fait à la commande ou à l’expédition. Plusieurs options sont possibles, mais en tout cas, le paiement en liquide (via les sites comme celui de Western Union par exemple) est totalement déconseillé.
• Ne communiquez jamais votre numéro de code confidentiel (4 chiffres) et ne pas envoyer votre numéro de carte bancaire par courriel.

Réseaux Sociaux, arnaque à grande échelle.
Avec plus de 900 millions d’utilisateurs sur Facebook et 150 millions de comptes Twitter, les réseaux sociaux sont aujourd’hui la proie d’utilisateurs malveillants.
Sur Facebook: Vous avez déjà vu des applications comme « Découvrez qui a consulté votre profil » ou « installez un bouton j’aime pas », et bien en autorisant certaines de ces applications à publier sur votre mur, vous verrez bientôt fleurir de nombreux messages publicitaires sur votre mur, invitant vos amis à suivre les liens de ces publicités qui pointent vers des sites douteux.
Sur Twitter: Avec seulement 140 caractères sur un tweet, il est beaucoup plus difficile de composer une publicité mensongère, pourtant les URL raccourcies fréquemment utilisées sur ce réseau, permettent de dissimuler n’importe quelle adresse web. Idem pour les messages privés du type « untel dit des rumeurs horribles sur toi ».
Usurpation d’identité: De nombreux utilisateurs livrent beaucoup d’éléments sur leur vie privée (en vacances du xx au xx, je suis ici, je travaille là, etc.). Le risque est grand, en connaissant vos habitudes, vos amis, les lieux que vous fréquentez, il est beaucoup plus facile d’usurper votre identité ou d’en tirer profit (détermination des mots de passe par exemple).
Comment lutter?
• N’installez pas tout et n’importe quoi, vérifiez soigneusement les applications Facebook ou Twitter que vous autorisez à publier sur vos comptes
• Sur Facebook, limitez vos informations personnelles à vos amis et surtout n’ajoutez pas n’importe qui en ami
• En cas de doute, vérifiez l’origine d’une URL raccourcie à l’aide de longurlplease pour Firefox ou view thru pour Chrome. En passant simplement votre souris sur le lien, ce dernier affichera l’adresse complète

Comment se défendre ?
• Pour signaler une fraude le site internet-signalement.gouv.fr
• Si vous avez perdu de l’argent, portez plainte auprès de la police ou de la gendarmerie nationale.
• Si ce n’est pas vous qui avez effectué une commande et que celle-ci a été réglée avec votre carte bancaire, contestez l’opération au plus vite par lettre recommandée auprès de l’émetteur de votre carte (votre banque ou établissement de crédit…), et ensuite adressez une copie à la société de vente en ligne concernée.

Si internet est un incroyable outil, il comporte aussi des risques.

Articles relatifs

CP pièces carrosserie auto

Une aide alimentaire pour les employés de maison

Alimentation : les premiers prix ne sont pas moins bons que les produits de marque

UFC QC Nouvelle Calédonie