Banques-Assurances Nouvelle Calédonie Thématiques

ACCORD BANCAIRE SAISON 8. RECTIFICATION ET COMPLEMENT

ABONNEMENT AUX SERVICES BANCAIRES PAR INTERNET

La BNC a réagi à notre dernier article, publié sur notre site, relatif à l’accord bancaire 2020 (https://www.ufcnouvellecaledonie.nc/accord-bancaire-saison-8)

Sa réaction concernait notre commentaire sur les frais liés à l’abonnement par internet et ceux des prestations incluses. Nous avons demandé des renseignements complémentaires et interrogé les autres établissements bancaires et l’OPT NC pour les CCP. La Société Générale et la BCI nous ont apporté des éclaircissements. Chacune a indiqué qu’elle mettait en place les règles de sécurité prévues par le règlement européen DSP2 ce qui entrainaient des procédures particulières avec parfois des frais.

La mise en place de cette authentification forte a surpris de nombreux clients et nous avons donc choisi de mettre sur notre site un article d’information   https://www.ufcnouvellecaledonie.nc/banque-authentification-forte

La nouvelle norme prévoit que pour sécuriser l’utilisation des comptes par internet, il convient que les banques utilisent au moins 2 des trois moyens suivants :   

un mot de passe ou un code que seul l’utilisateur connaît

un appareil (téléphone mobile, carte à puce, etc.) que seul l’utilisateur possède

une caractéristique personnelle du client (empreinte digitale, reconnaissance vocale, ou faciale).

La BNC indique qu’elle a choisi les deux premiers moyens

Dans notre article sur l’accord bancaire, nous avions commenté la brochure de la BNC sur les tarifs de novembre 20 mais une nouvelle brochure indique les tarifs à compter de septembre 21. Nous tenons compte de cet élément dans le présent article.

Une rubrique concerne l’abonnement « Récif » (d’autres abonnements existent Lagon, Récif+, Océan). Sur la brochure papier, disponible dans les agences, le tarif signalé était à 80 francs par mois. La banque a indiqué une erreur : sur internet il est ramené à 74 francs par mois.

  • Suivant les indications données par la banque, cet abonnement permet :

–          la consultation des comptes par internet

–          le téléchargement et l’impression de RIB

–          le téléchargement et l’impression des relevés de compte au format pdf

–          la consultation de l’encours des cartes délivrées par la banque

–          la commande de chéquier en ligne

–          le virement de  compte à compte BNC  du titulaire

–          la création de bénéficiaires locaux de virements

–          les virements locaux simples et ponctuels

–          l’historique des virements et des commandes de chéquier

–          la consultation des crédits et des échéanciers de crédits

–          la consultation du cours des devises

–          la gestion du mot de passe

D’autres opérations sont possibles mais payantes, par exemple la mise en place d’un ordre de virement permanent et les virements multiples.

La BNC indique qu’aucun frais ne vise spécifiquement la création d’un compte pour un nouveau bénéficiaire, contrairement à ce qui est indiqué sur notre précédent article.

Cependant, pour les personnes n’ayant pas de smartphone ou n’ayant pas accès au réseau de téléphone mobile, certaines fonctions ne sont actuellement accessibles par internet que si elles disposent d’un DIGIPASS, coût 500F par mois.

Rappel : un service ne peut être facturé que si son tarif peut être connu par le client. Mais les brochures ne sont pas toujours claires sur des coûts spécifiques. Ainsi sur la brochure de septembre 21, apparait, dans l’extrait standard des tarifs, le coût d’un virement local et un renvoi indique qu’il est gratuit pour les abonnés « récif » et d’autres, mais une telle mention n’apparaissait pas sur celle de novembre 2020.

 

D’après la SGBC, l’abonnement par internet proposé dans le cadre de l’accord bancaire inclut la consultation des comptes par internet, la commande de chéquiers et de RIB, des virements de compte à compte en nombre illimité en faveurs des comptes du titulaire dans l’établissement et des virements gratuits en nombre illimité à partir du compte du titulaire vers tout compte ouvert dans une banque calédonienne.

Pour les modalités de sécurité imposées dans le cadre de l’authentification forte pour les particuliers est proposée une application mobile et pour les professionnels, une proposition parfois de boitiers pouvant être facturés en plus.

 

D’après la Banque Calédonienne d’Investissement, l’abonnement comporte les services suivants : consultation des comptes du titulaire, émission de virements entre les comptes BCI du titulaire, émission de virements locaux depuis le compte BCI du titulaire en faveur d’un compte situé dans un autre établissement bancaire en Nouvelle-Calédonie, la commande de chéquiers, l’édition de relevés d’identité bancaire. Elle précise que la création d’un nouveau bénéficiaire de virement dans la banque en ligne s’effectue sans coût supplémentaire pour le client après un validation préalable.

L’authentification forte nécessite un mot de passe et un code reçu par sms.

Il semblerait que les services offerts soient proches, sinon similaires

Mais nous continuons à estimer qu’il serait bon que l’accord bancaire précise l’ensemble des opérations concernées par le principe de non facturation supplémentaire dans le cadre de l’abonnement internet.

Nous souhaitons également que chaque titulaire de compte puisse bénéficier sans paiement supplémentaire de l’authentification forte imposée par les textes même s’il ne possède pas de smartphone et n’a pas accès au réseau mobile.

UFC Que Choisir de NC.

 

 

Articles relatifs

SATISFECIT DES BANQUES:

UFC QC Nouvelle Calédonie

ALERTE PHISHING

UFC QC Nouvelle Calédonie

Renégociation de crédit immobilier : les pièges des banques contre les consommateurs

UFC QC Nouvelle Calédonie