Thématiques Voyages-Transports

Quel est le meilleur moment pour acheter son billet d’avion moins cher?

Certains disent qu’il faut s’y prendre à la dernière minute, tandis que d’autres prétendent que le délai de six mois est plus avantageux. L’étude d’Expedia et de l’Airlines Reporting Commission tente de répondre à cette question.

Organiser son voyage en dépensant le moins relève d’un vrai travail d’organisation. À travers leur récente étude, l’agence de voyages Expedia et l’Airlines Reporting Commission ont dévoilé leurs chiffres, pour conseiller les voyageurs.

Pour les vols dans l’Hexagone, les vacanciers prennent leur billet, en moyenne, 32 jours avant leur départ, contre 59 s’ils partent à l’étranger. L’étude prouve qu’il faudrait, en fait, réserver bien plus longtemps à l’avance.

– Pour les vols nationaux: 57 jours. En sachant que les prix grimperont considérablement les vingt derniers jours. Par exemple, un vol d’une moyenne de 438 euros coûtera 354 euros si le billet est acheté 57 jours avant le départ. Et pour ceux qui le prennent le jour-même, le prix tournera autour de 574 euros.

– Pour les vols internationaux, il faut avoir le sens de l’anticipation. Si le prix du billet coûte 1208 euros, il sera possible d’économiser 320 euros en l’achetant 171 jours en avance. Le prix du billet fait de l’escalade les 75 derniers jours et peut monter jusqu’à 1656 euros.

Selon la légende, il faudrait prendre son billet le mardi matin de très bonne heure. Le prix d’un vol peut chuter juste pendant un ou deux jours, par exemple si un groupe annule un voyage ou si un nouvel avion est affrété pour la date prévue. La Toile reste le meilleur moyen d’être informé de l’évolution des prix, s’enregistrer sur le site Algofly et recevoir des alertes quand les tarifs deviennent intéressants.

lefigaro.fr
Jeremy Thiry

AUTRE LECTURE SUR LE MÊME SUJET:

Le site de réservation Yapta a mis en place une application qui vous envoie un signal lorsque le prix de votre destination diminue. L’occasion de faire le tour des astuces pour trouver un trajet à moindre prix.

La réservation de billets est un véritable casse-tête pour les voyageurs, tant le prix change d’un instant à l’autre. Et qui ne s’est pas demandé un jour s’il avait vraiment faire une affaire? Pour s’en assurer, le site de réservation en ligne Yapta s’est équipé une application qui consiste à vous lancer une alerte lorsque le prix du billet que vous avez réservé diminue dans les 24 heures après l’achat. Cette application spécifie aussi si les coûts d’échange sont inférieurs au prix de votre billet actuel, et donc garantir que le changer vous rapportera. Ainsi, un utilisateur de la plateforme a déclaré au Wall Street Journal avoir économisé plus de $125.000 en un peu plus d’un an: «J’étais stupéfait. Je n’ai jamais vu de telles économies.»

Il exsite d’autres astuces et informations à connaître pour acheter plus intelligement ses billets d’avion.

• La période. Sans surprise, c’est en août (+ 25% par rapport à la moyenne des prix), en juillet (+20%) et en décembre (+17%) que les prix sont les plus élevés, quelle que soit la destination souhaitée. C’est au mois de janvier qu’il faut réserver pour avoir les billets d’avion les plus avantageux (-11% par rapport à la moyenne), ou bien attendre mars ou novembre.

• Le jour. Le mardi et le mercredi sont les jours où les voyageurs feraient les meilleures affaires selon Yapta avec respectivement 21% et 19% des chutes de prix ces jours-ci.

• Le moment. Beaucoup d’usagers des transports aériens savent qu’il vaut mieux réserver aux petites heures du matin. En effet, acheter son billet est moins intéressant au cours de la journée, surtout aux horaires de travail, car les compagnies ciblent leurs prix en fonction du nombre d’achats. Pendant la journée, de nombreux clients acquièrent leurs billets et particulièrement pour les trajets professionnels, qui sont donc réservés au sein de l’entreprise.

• Combien de temps avant? Réserver son billet de train ou d’avion au dernier moment est bien sûr plus cher parce que les compagnies déterminent leurs tarifs avec un système de seuils. Cette technique est le «yield management»: plus le train ou l’avion se remplit plus les prix augmentent. Pour l’avion, Skyscanner remarque que les billets les moins chers ont été réservé quatre mois et demi à l’avance. Quant au train, deux mois à l’avance est le laps de temps à favoriser pour faire des économies.

• Varier les supports. Lorsqu’un client potentiel cherche les billets disponibles pour une destination, les moteurs de recherche enregistrent l’adresse IP (l’identité de l’ordinateur) du support sur lequel il a effectué cette demande. Par la suite s’il se reconnecte sur ce même support, le prix sera plus élevé pour lui donner l’impression que les tarifs ont augmenté même si aucun autre client ne s’est manifesté. Ainsi il sera poussé à l’achat rapide. Même si Air France et la SNCF ont nié catégoriquement à un bloggeur du Monde utiliser de telles pratiques, les test effectués sur des sites internet montrent bien ce type de variations de prix. Pour être sûr de ne pas s’augmenter ses propres prix, la solution est donc d’utiliser des supports différents si la décision d’achat ne peut pas être prise dès la première recherche.

Au final, le voyageur malin sera flexible sur les horaires – se résigner à se lever très tôt par exemple – et qui saura se décider vite.

AUTRE LECTURE SUR CE SUJET:

Deux jeunes Français ont crée un algorithme qui détecte le moment où le prix d’un vol est le plus intéressant. «Les prix obtenus via Algofly sont en moyenne 30% moins chers», assure un des fondateurs du site internet.

Les prix des billets d’avion sont extrêmement variables. Les tarifs des vols sont influencés par une multitude de paramètres comme l’heure ou le jour d’achat du billet mais également le délai précédant le départ. Deux jeunes Français ont ainsi mis au point un algorithme permettant de détecter le moment où le prix d’un billet est au plus bas.

Pour que les internautes puissent utiliser ce système, les deux entrepreneurs ont crée le site Algofly. «Le site repose sur un algorithme qui évolue en temps réel. Il élabore des statistiques à partir d’une vaste base de données de plus de 800 millions de prix», indique Nicolas Bostroem, cofondateur du site.
Outre une comparaison des prix entre des vols à partir d’une destination et une date fixées, le site propose un système d’alerte. Les utilisateurs reçoivent un courriel lorsque les tarifs des billets convoités sont statistiquement au plus bas, indique le jeune dirigeant. En plus de ces alertes, le site de Nicolas Bostroem propose des graphiques pour suivre l’évolution des tarifs du billet au fil des jours.

Un site 100% gratuit
Le cofondateur du site Algofly souligne que pour bénéficier des meilleurs prix, il est préférable de s’inscrire le plus tôt possible sur le site, entre 50 et 70 jours avant la date de départ puis d’attendre l’alerte avant d’acheter. «Algofly travaille à la place de l’internaute pour lui éviter de passer des heures à rechercher le meilleur tarif sur les différents comparateurs de prix», résume ainsi le créateur de start-up.

Et si le site est intégralement gratuit pour les internautes, les sources de revenus sont double pour les fondateurs: les recettes publicitaires et les commissions des compagnies aériennes, indique Nicolas Bostroem. «Nous sommes complètement indépendants et nous ne sommes liés à aucune compagnie aérienne. Elles nous reversent toutes une commission à chaque fois qu’un internaute achète un billet par notre site», tient à souligner le fondateur de start-up.

Ainsi, «les prix obtenus via Algofly sont en moyenne 30% moins chers qu’un billet acheté par des voies plus classiques», indique Nicolas Bostroem. En revanche, le site ne peut anticiper les opérations de promotions des compagnies aériennes, reconnait le créateur de start-up. Un internaute chanceux pourra donc trouver un billet encore moins cher s’il parvient à bénéficier d’une opération promotionnelle exceptionnelle.

Articles relatifs

Cartes bancaires sans contact (NFC) : forcing des banques !

UFC QC Nouvelle Calédonie

Ces options que certains loueurs de voitures facturent au prix fort

UFC QC Nouvelle Calédonie

Service après vente

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +