Communiqué de presse Nouvelle Calédonie

Pesticides : deux annulations au tribunal. Et maintenant ?

Depuis de nombreuses années, notre association, comme Ensemble pour la Planète (EPLP), se bat pour
que les pesticides chimiques, notamment ceux classés CMR PE (*), ne soient plus utilisés en NouvelleCalédonie.

A notre demande, le tribunal administratif vient d’annuler deux arrêtés « pesticides » pris en janvier et
février 2018.

Sur le fond, rien n’est réglé :
– à la suite du lobbying intense des professionnels de l’agriculture, le comité consultatif, qui
examine les demandes d’homologation des pesticides, est toujours largement dominé par les
représentants de la profession, au détriment de la santé et de l’environnement ;
– dans son examen des demandes, le comité ne s’intéresse pas aux pratiques alternatives de
culture, tout comme il ne retient pas le caractère « perturbateur endocrinien » dans son
analyse des substances présentes dans les pesticides ;
– nous avons depuis maintes fois demandé – sans succès – que les membres de ce comité signent
une déclaration publique d’absence de conflit d’intérêt, motivent leurs avis et engagent leur
responsabilité personnelle.

Le monde agricole – techniciens, agriculteurs, chercheurs – doit se mobiliser massivement pour changer
les pratiques et s’orienter vers une agriculture respectueuse de la santé des consommateurs et de
l’environnement.

Produire plus, oui, mais surtout produire mieux.

Pour le Conseil d’Administration
la présidente, Luce Lorenzin
CONTACT PRESSE : 28 51 20 / 75 13 24
Nouméa, le 22 juillet 2018

Depuis de nombreuses années, notre association, comme Ensemble pour la Planète (EPLP), se bat pour
que les pesticides chimiques, notamment ceux classés CMR PE (*), ne soient plus utilisés en NouvelleCalédonie.

A notre demande, le tribunal administratif vient d’annuler deux arrêtés « pesticides » pris en janvier et
février 2018.
Sur le fond, rien n’est réglé :
– à la suite du lobbying intense des professionnels de l’agriculture, le comité consultatif, qui
examine les demandes d’homologation des pesticides, est toujours largement dominé par les
représentants de la profession, au détriment de la santé et de l’environnement ;
– dans son examen des demandes, le comité ne s’intéresse pas aux pratiques alternatives de
culture, tout comme il ne retient pas le caractère « perturbateur endocrinien » dans son
analyse des substances présentes dans les pesticides ;
– nous avons depuis maintes fois demandé – sans succès – que les membres de ce comité signent
une déclaration publique d’absence de conflit d’intérêt, motivent leurs avis et engagent leur
responsabilité personnelle.
Le monde agricole – techniciens, agriculteurs, chercheurs – doit se mobiliser massivement pour changer
les pratiques et s’orienter vers une agriculture respectueuse de la santé des consommateurs et de
l’environnement.
Produire plus, oui, mais surtout produire mieux.
Pour le Conseil d’Administration
la présidente, Luce Lorenzin
CONTACT PRESSE : 28 51 20 / 75 13 24
Nouméa, le 22 juillet 2018

Articles relatifs

Prélèvement sociaux sur les revenus fonciers des non résidents fiscaux en métropole

UFC QC Nouvelle Calédonie

LIQUIDATIONS COMMERCIALES

UFC QC Nouvelle Calédonie

Communiqué de presse: Tarifs bancaires : où est le gendarme ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +