Thématiques

Modération de la clause pénale

Modération de la Clause Pénale lors d’un contrat: Modification d’un article du code civil

Une avancée pour les consommateurs

Modération de la Clause Pénale

Souvent le consommateur est amené à signer un contrat dont il ne peut modifier les clauses : par exemple les contrats d’abonnement à un service, des locations de longue durée etc. ou encore le consommateur n’a que le choix entre certaines options.
Le contrat comporte une ou plusieurs feuilles imprimées en caractères serrés : il est difficile de le lire et la teneur en est rarement expliquée au consommateur.
En cas de problème dans l’exécution du contrat, le consommateur se voit opposer une clause pénale : c’est un article du contrat qui a déterminé à l’avance la « sanction pécuniaire » c’est-à-dire la somme que le consommateur devra verser à son fournisseur ou à son contractant en raison de l’inexécution de la prestation par exemple en cas de rupture anticipée par le consommateur.
Pour mettre fin à certains abus, un article du Code Civil a été modifié en permettant au juge de « modérer » cette clause pénale, quels qu’en soient les termes.
Cet article vient d’être étendu à la Nouvelle-Calédonie par l’ordonnance du 20 juin 2013.
Maintenant le juge peut réviser le montant de cette « sanction » quand celui-ci est manifestement excessif.

Articles relatifs

Les combines que les magasins utilisent pour vous faire dépenser PLUS!

UFC QC Nouvelle Calédonie

Frais médicaux hors Nouvelle Calédonie

UFC QC Nouvelle Calédonie

Air France: les clients pourront se faire rembourser les vols annulés