Consommation-Alimentation Site de la fédération

Extensions de garantie. Un délai de rétractation plus long

En métropole, le délai de rétraction permettant de résilier une extension de garantie ou un contrat d’assurance vendus en complément d’un bien ou service (téléphone, électroménager, voyage…) a été prolongé.

Désormais, il n’inclut plus l’éventuelle période de gratuité du contrat.

Vous venez d’acheter un nouveau smartphone ou un nouveau lave-linge, avez succombé au discours bien rodé du vendeur sur la nécessité de souscrire une extension de garantie, mais vous regrettez votre décision ? Bonne nouvelle, depuis le 1er janvier 2023, le délai de rétractation est prolongé.

Auparavant de 14 jours, il a été porté à 30 jours calendaires par un arrêté publié le 5 décembre. Et surtout, « ce délai ne court qu’à compter du paiement de tout ou partie de la première prime », indique l’arrêté. L’objectif de cette mesure est d’éviter que les consommateurs ne se voient piégés par des offres de type « un mois d’assurance offert », à l’issue desquelles ils se retrouveraient engagés sans avoir pensé à faire jouer leur droit à la rétractation. Cette mesure s’applique uniquement pour les contrats souscrits à des fins non professionnelles et pour lesquels aucun sinistre n’a été déclaré.

La résiliation peut se faire par lettre ou tout autre support durable adressé à l’assureur du contrat : courrier, e-mail, message dans le compte client, etc. Une résiliation par téléphone peut donc ne pas être prise en compte. L’arrêté précise que l’assureur est tenu de vous rembourser la prime payée dans un délai de 30 jours à compter de votre renonciation.

Des extensions souvent inutiles
Cette mesure est une bonne avancée pour la protection des consommateurs. Une enquête réalisée en 2016 avait montré que plus de 80 % de nos lecteurs avaient entendu la formule rituelle « Souhaitez-vous garantir votre produit ? » lors de leur dernière acquisition d’un appareil électronique ou électroménager. Et plus d’un tiers s’était laissé tenter par ces contrats, alors que nos données de fiabilité montrent chaque année qu’ils sont souvent inutiles.

Ainsi, la dernière livraison de notre enquête fiabilité, basée sur 88 020 avis, montre qu’à l’exception des aspirateurs balais, dont les premières pannes apparaissent en moyenne au bout de 3,7 ans, le petit électroménager fonctionne souvent pendant des années sans problème : 7,5 ans pour les micro-ondes, 6,5 ans pour les friteuses, etc. Au bout de 5 ans d’utilisation, 86 % des aspirateurs traîneaux des répondants à notre enquête étaient toujours en service. Et il faut attendre près de 11 ans pour que la moitié des robots multifonctions soient bons pour la déchetterie !

Avant de souscrire une extension de garantie, il convient donc de peser le pour et le contre. Si la marque est fiable, l’appareil durera sans doute plus longtemps que l’extension. Et si d’aventure il tombe en panne, le prix moyen d’une réparation (gros électroménager inclus) s’établit à 120 € environ. Certains contrats d’assurance vous coûteront plus cher, sans certitude que l’appareil sera remis en état !

cf : quechoisir.org

Articles relatifs

Produits reconditionnés, une définition légale

Achat en ligne. Limiter les risques lors de la commande

Voyage. L’assurance Covid-19 désormais obligatoire dans de nombreux pays

UFC QC Nouvelle Calédonie