Thématiques

Double Affichage des Fruits et Légumes

Dans le cadre de sa politique de soutien du secteur agricole, le Congrès a imposé aux commerçants une mesure d’information relative aux prix des fruits et légumes frais : ils doivent indiquer le prix d’achat aux agriculteurs. au stade de la production et à celui de la vente aux consommateurs. Ils doivent faire de même pour les produits importés.

Chaque commerce doit donc maintenant indiquer pour les fruits et légumes frais revendus en l’état, en vrac ou préemballés,outre le prix de vente au consommateur, le prix d’achat au producteur ou le prix de revient de ceux importés.

D’autre part, en matière de fruits, légumes et produits vivriers d’origine locale, la marge commerciale est réglementée :s’ il y a plusieurs intervenants(colporteurs, grossîtes, magasins),la marge totale est au maximum égale au prix d’achat au producteur.

PRIVILÉGIEZ LES« CIRCUITS COURTS »

Donc le prix d’achat par le consommateur ne peut excéder excéder deux fois le prix d’achat à l’agriculteur local (tel qu’il figure sur l’affiche). ll peut bien sûr être inférieur suivant la politique choisie par le commerçant et, de plus, dans certains cas, une autre limite est posée:.pour les salades et tomates,la marge ne peut être supérieure à 300 FCFP le kilo, pour les courgettes, choux, carottes,citrons et limes à 150 FCFP le kilo, pour les oignons et concombres à 100 FCFP le kilo (arrêté du gouvernement du 27 décembre 2006).

Lorsque le commerçant s’approvisionne directement auprès de l’agriculteur, la marge ne peut être supérieure à 35 o/o du prix d’achat à l’agriculteur.

N’oubliez pas que, s!, pour la santé, il est nécessaire de consommer 5 fruits et légumes (frais, surgelés, en conserve),acheter local préserve l’environnement (pas de transport coûteux en utilisation d’énergie fossile).

fruits

Articles relatifs

Que faire pour les consommateurs ?

UFC QC Nouvelle Calédonie

Indemnisation de passagers suite annulation d’un vol.

Je ne rembourse pas parce que je m’appelle AIRCALIN[1]