Vers le haut
28 51 20

Coût d’un appel local

Vous et le streaming musical (infographie) Tous accros à la musique sans limites !

divers 11 juillet 2018
Vous et le streaming musical (infographie) Tous accros à la musique sans limites !

Un service simple et pratique, qui donne accès à un large choix de playlists et permet de découvrir de nouveaux artistes, le tout pour un prix correct… Les adeptes du streaming musical ne tarissent pas d’éloges. La quasi-totalité des utilisateurs de Deezer, Spotify ou encore Apple Music s’avouent satisfaits du service, pour lequel ils n’hésitent d’ailleurs pas à payer et dont ils exploitent tous les contours, de la création de playlists au mode hors connexion. Notre enquête, réalisée en avril dernier auprès de 2 244 abonnés à notre newsletter, révèle un satisfecit général, mais réserve aussi quelques surprises.

 

Le doute n’est plus permis : le streaming finira par remplacer les bons vieux CD. Déjà, en quelques années, le nombre d’abonnés a triplé en France, passant de 1,4 million en 2013 à 3,9 millions en 2016, selon le Syndicat national de l’édition phonographique (Snep). Aujourd’hui, ce mode d’écoute constitue la première source de revenus pour le marché de la musique enregistrée. Et demain, il aura aussi enterré le téléchargement, dont la dégringolade a commencé depuis longtemps (- 20,5 % pour le chiffre d’affaires mondial rien qu’en 2017, selon la Fédération internationale de l’industrie phonographique). Plus d’un tiers des français ont déjà adopté ce mode de consommation (36 % précisément, selon le Snep). Les 2 244 personnes qui ont répondu à notre sondage en ligne confirment l’enthousiasme autour du streaming musical.

Un service en plein essor
Parmi les personnes interrogées, quelques pionniers se sont abonnés autour de 2010. Mais la démocratisation des smartphones et des abonnements mobiles incluant un accès à Internet a tiré le streaming vers le haut, en plein essor depuis 2015. Principale motivation pour s’abonner : la variété des titres disponibles sur les plateformes de streaming. Des millions de chansons et d’albums sont en effet inscrites aux catalogues. La facilité d’accès constitue la deuxième motivation (62 %), plus du tiers des sondés sont d’ailleurs bien contents de ne plus avoir à acheter de CD.

Deezer favori, l’abonnement payant privilégié
Le géant mondial du streaming s’appelle Spotify et il compte 70 millions d’abonnés payants à travers le monde. En France, les utilisateurs lui préfèrent toutefois son concurrent Deezer. Son origine française n’est sans doute pas étrangère à cette popularité locale. En tout cas, elle se reflète dans les résultats de notre questionnaire : plus de la moitié d’entre vous ont choisi Deezer, moins d’un tiers Spotify, 8 % Qobuz (un autre français) et 5 % Apple Music. Ces offres se distinguent assez peu les unes des autres, exception faite de Qobuz, historiquement axé sur la musique classique dans des formats numériques sans perte de qualité (« lossless »).

Près de 9 personnes interrogées sur 10 (87 % précisément) ont choisi de payer pour profiter du service sans interruptions publicitaires. L’abonnement individuel à 10 € par mois est le plus populaire (67 %), mais parmi les sondés, 8 % ont opté pour l’offre étudiante à 5 € proposée par la plupart des plateformes, et 19 % pour l’offre « Famille » à 15 € qui donne accès au service à plusieurs personnes. Cet abonnement leur permet aussi de bénéficier du mode « hors connexion » (possibilité de télécharger de la musique pour l’écouter sans connexion Internet, dans l’avion par exemple) et de connecter leur compte sur plusieurs appareils.

L’essayer, c’est l’adopter
Tous les sites de streaming sont en effet déclinés en applications mobiles qui facilitent leur utilisation sur smartphones et tablettes tactiles. Un logiciel à installer sur ordinateur est, pour la plupart des services, également disponible (ce logiciel offre une meilleure ergonomie pour gérer sa bibliothèque et ses playlists). 78 % d’entre vous écoutent la musique depuis un smartphone, 52 % sur un ordinateur, 29 % sur une tablette. Notez que ces habitudes sont liées à l’âge : la quasi-totalité des moins de 40 ans interrogés écoutent la musique depuis leur smartphone, qu’ils connectent à des enceintes (85 %) ou à un casque audio (58 %). Les plus âgés utilisent leur smartphone, mais aussi la tablette tactile (un tiers environ des plus de 40 ans). Au final, les utilisateurs écoutent de la musique 1 h par jour en moyenne. Les plus accros – 13 % d’entre vous ­– écoutent au moins 14 heures de musique par semaine soit 2 h par jour minimum. Dans tous les cas, le streaming est si pratique que les utilisateurs sont 62 % à écouter plus de musique qu’avant (les autres en écoutent autant ; personne n’en écoute moins !).

Satisfecit général !
Des produits et services sur lesquels nous vous interrogeons, rares sont ceux qui suscitent une telle satisfaction. 52 % des adeptes du streaming sont « très satisfaits », 45 % se disent « plutôt satisfaits », ce qui hisse le taux de satisfaction globale à 97 %, un record. Bien que la musique soit compressée, 98 % des personnes interrogées sont satisfaites de la qualité sonore. Les utilisateurs sont aussi séduits par la variété des artistes et des albums, la pertinence des résultats de recherche et la facilité d’utilisation.

Parce que vous en êtes satisfaits, vous aimeriez convaincre votre entourage des avantages du streaming. Plus de 9 sondés sur 10 recommandent le site de streaming auquel ils se sont abonnés. Et ce malgré les quelques problèmes que 1 utilisateur sur 5 dit avoir déjà rencontré, comme des microcoupures (51 %) ou un site qui « mouline » (45 % ; notez que ce problème peut venir de la connexion à Internet). Un peu plus de 1/4 des utilisateurs ont déjà constaté la disparition de certains titres ou albums. Ce phénomène est une conséquence directe des changements d’accords de distribution entre les sites de streaming et les ayants droit (artistes, maisons de disque).

cf:quechoisir.org

https://www.quechoisir.org/actualite-vous-et-le-streaming-musical-infographie-tous-accros-a-la-musique-sans-limites-n56801/?utm_medium=email&utm_source=nlh&utm_campaign=nlh180710

← Voici comment remplacer les pailles, cotons-tiges et autres objets en plastique bientôt interdits Frais d’incidents bancaires : Il faut des réponses à la hauteur des enjeux ! →

UFC Que Choisir Nouvelle Calédonie

UFC Que Choisir Nouvelle Calédonie

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite