Site de la fédération

Indice de réparabilité,6 nouveaux produits concernés

C’est officiel, l’indice de réparabilité est étendu aux lave-linge top, aux lave-vaisselle, aux nettoyeurs à haute pression, ainsi qu’aux aspirateurs filaires, sans fil et robots. Les critères pris en compte pour le calcul de l’indice de chacun de ces produits ont été publiés au Journal officiel du 4 mai 2022, pour une application dans les 6 mois.

Depuis le 1er janvier 2021, les smartphones, les ordinateurs portables, les téléviseurs, les lave-linge et les tondeuses à gazon affichent un indice de réparabilité, qui renseigne les consommateurs sur le degré de réparabilité des produits. Dès cet automne, de nouveaux produits devront obligatoirement afficher cet indice. Il s’agit des lave-linge top, des lave-vaisselle, des nettoyeurs à haute pression, des aspirateurs filaires, sans fil et robots. Les arrêtés ministériels définissant les critères retenus pour le calcul de l’indice ont en effet été publiés au Journal officiel du 4 mai 2022, pour une entrée en application dans 6 mois au plus tard.

Comme pour tous les autres produits, 5 critères sont retenus pour le calcul de l’indice de chacun de ces produits. Quatre d’entre eux constituent un tronc commun :

la documentation disponible ;
la facilité de démontage du produit ;
la disponibilité des pièces détachées ;
et leur prix.
Le cinquième est censé être spécifique à chacun des produits.

En réalité, il se répète souvent de l’un à l’autre. Ainsi, l’accès à un compteur d’usage, l’assistance à distance sans frais et la possibilité d’opérer une réinitialisation logicielle du produit sont les trois sous-critères qui composent le critère spécifique attribué aux aspirateurs robots comme aux lave-vaisselle ou aux lave-linge top (à chargement par le dessus). Pour les aspirateurs filaires ou les nettoyeurs haute pression, l’arrêté ne retient pour ce critère que l’assistance à distance gratuite.

Au sein de chaque famille, tous ces critères sont pondérés afin d’aboutir à une note sur 10. Bien que cet indice soit imparfait, il constitue un repère pour guider le consommateur dans ses décisions d’achat. Son extension, annoncée dès le lancement de l’indice, est donc une bonne nouvelle. Dommage toutefois qu’un fabricant puisse facilement augmenter sa note en jouant sur des sous-critères (la clarté de la notice, par exemple) sans rendre son produit réellement plus réparable (outils spécifiques pour le démontage, composants inamovibles, etc.).

 

Comprendre le calcul de l’indice de réparabilité
5 critères
Cet indice tient compte à parts égales de la « démontabilité » du produit, de la disponibilité des pièces détachées, de leur prix, de la documentation technique et d’un cinquième critère spécifique à chaque catégorie. Pour les ordinateurs, il s’agit de l’entretien logiciel.

5 couleurs
Une note sur 10 est calculée, associée à une couleur allant du rouge (0 à 1,9) au vert foncé (8 à 10) en passant par le orange (2 à 3,9), le jaune (4 à 5,9) et le vert clair (6 à 7,9). Plus la note est élevée, plus l’appareil est censé être réparable.

Les industriels en première ligne
Chaque indice est calculé par le fabricant, qui le met à la disposition des distributeurs. La répression des fraudes pourra procéder à des contrôles.
Cf : quechoisir.org

Articles relatifs

Coronavirus. Comment nettoyer son smartphone?

UFC QC Nouvelle Calédonie

Achat en ligne. Limiter les risques lors de la commande

Électroménager  Les fabricants se sont entendus pour augmenter les prix