Informations Nouvelle Calédonie Thématiques

CRÉANCES ET SOCIÉTÉS DE RECOUVREMENT

 

Si vous vous engagez à payer un service ou un bien ou rembourser un emprunt, vous devez tenir votre engagement sous peine d’y être contraints par la justice.

Le créancier (à qui vous devez de l’argent) peut faire appel à une société de recouvrement, spécialisée (c’est son métier) pour réclamer l’argent (la créance) que vous devez. Elle agit pour le compte du créancier, mais ne peut en aucun cas vous réclamer autre chose que l’argent que vous devez à ce créancier.

Examinez donc avec attention les demandes formulées par ces sociétés lorsqu’elles vous contactent.

Première règle

Vérifiez que la somme qui vous est réclamée est bien celle que vous devez réellement. Il arrive, par exemple, que des paiements partiels n’aient pas été pris en compte, que le versement fait par un tiers n’ait pas été reporté dans le bon compte. Gardez des preuves (quittance, relevé de CB, talon de chèque…) de vos paiements.

Deuxième règle

C’est le créancier qui a sollicité la société de recouvrement qui doit régler les frais de recouvrement. Vérifiez que le montant réclamé n’est pas augmenté de pénalités ou de frais divers tels que lettres préalables, dossier de recouvrement, etc.

Troisième règle

N’acceptez jamais de signer un document présenté par la société de recouvrement, quel que soit ce document. Certaines sociétés font de l’intimidation pour obtenir votre signature pour, par exemple, payer les frais de la société de recouvrement. Votre signature vous engage et vous ne pourrez pas les contester ensuite. Certaines sociétés essaient ainsi d’obtenir de votre part l’engagement de payer une somme à laquelle vous n’êtes pas tenue.

Quatrième règle

Exigez un reçu des sommes versées, même si vous payez par chèque. Vérifiez que ce reçu indique la date de votre versement, la mode de paiement (espèces ou chèque et dans ce cas le numéro du chèque et le nom de la banque), le montant réglé, la ou les créance(s) que vous payez et le ou les dossier(s) auquel(s) correspond votre versement (somme due à Monsieur XX pour tel achat, loyer du mois de … et charges, règlement du chèque n° …, etc…). N’acceptez pas un reçu global pour différents dossiers sans relever sur votre reçu combien va à chaque dossier.

UFC QUE CHOISIR défend les consommateurs et peut vous aider à faire valoir vos droits.

Articles relatifs

Comptes bancaires inactifs : l’Etat enfin actif ;-)

Ajouter « solidarité » aux pratiques des banques ?

UFC QC Nouvelle Calédonie

Notion de droit (pour AIRCAL)

UFC QC Nouvelle Calédonie