Santé-Bien être Thématiques

L’UFC-Que Choisir réclame des masques gratuits

En métropole le masque de protection est devenu un réflexe pour la très grande majorité des Français, même si certains clament que l’imposer est une privation de libertés.

La Rentrée 2020 ne changera rien : le masque sera même obligatoire dans les entreprises.

Mais pour l’UFC-Que Choisir, il y a un problème.
Le prix des masques est plafonné à 95 centimes d’euros pièce en France.Des masques gratuits pour tous dans certains endroits
Alors que les entreprises devront, elles, supporter le prix des masques pour leurs employés, cette mesure sanitaire pèse lourd sur le budget des ménages français : l’utilisation de masques jetables peut faire augmenter les dépenses mensuelles de plusieurs centaines d’euros selon la composition des familles.

Pour Alain Bazot, président de l’UFC-Que choisir, ce n’est pas normal que ce soient les Français qui doivent payer alors qu’il s’agit d’une disposition de Santé Publique. Interrogé par France Info le 18 août 2020, il estime nécessaire que « les services publics fournissent les masques ». En effet, ne pas avoir de masque prive le citoyen d’accès à ce service public… Or, théoriquement, le service public devrait être accessible à tous sans discriminations.

Les masques sont un véritable business
Alain Bazot demande donc que les transports en commun ou encore les écoles et les universités distribuent gratuitement des masques aux Français, comme les entreprises les distribueront à leurs salariés. Car le risque est de voir certains Français défavorisés, qui ne peuvent pas se payer suffisamment de masques, se faire verbaliser pour absence de port du masque (passible de 135 € d’amende) ou avoir des comportements à risque comme porter un masque toute la journée sans le changer, pour faire des économies.

Il estime, de plus, que les masques permettent aux entreprises qui les vendent de se faire énormément de marge. « Ce que je trouve anormal, c’est que cette affaire des masques ça devienne un business. On a un encadrement insuffisant. Moi, je demande à ce que la transparence soit faite sur les marges réalisées », a-t-il déclaré dans les colonnes de FranceInfo.

cf: conseils.radins.com

Articles relatifs

Comm press 21 pesticides

UFC QC Nouvelle Calédonie

Billet d’avion et contrat de voyage Relations entre les clients et les acteurs locaux

Vente entre particuliers

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +