Vers le haut
28 51 20

Coût d’un appel local

L’augmentation du seuil de revente à perte va vous coûter cher.

divers 9 février 2018
L’augmentation du seuil de revente à perte va vous coûter cher.

Le gouvernement a proposé un projet de loi pour soutenir les agriculteurs qui sont en très grande difficulté en France : une réforme du seuil de revente à perte, ou SRP, soit le montant minimal auquel les distributeurs peuvent revendre les produits qu’ils ont achetés. Selon l’UFC Que Choisir, cette réforme va coûter cher aux consommateurs.

Le gouvernement veut réformer le seuil de revente à perte des distributeurs
Les distributeurs obligés de revendre plus cher que le prix d’achat
Actuellement, en France, les distributeurs ne peuvent pas revendre à perte, cette pratique leur est interdite. La loi les autorise néanmoins à revendre avec un gain nul : s’ils achètent un produit 1,50 € auprès du producteur, ils doivent le revendre au minimum 1,50 € au consommateur. C’est ce dernier montant que la réforme veut faire augmenter.

Le projet de loi du gouvernement prévoit d’augmenter le seuil de revente à perte (SRP) de 10 %. Pour un produit acheté 1,50 € le prix minimum qui pourra être affiché par le consommateur sera donc de 1,65 €. L’idée sous-jacente est qu’ainsi les producteurs, donc les agriculteurs, pourront récupérer tout ou partie de ce surplus bien que le projet de loi, selon l’UFC Que Choisir, ne précise pas de quelle manière.

Une perte de pouvoir d’achat de plusieurs milliards d’euros

L’association UFC Que choisir est montée au créneau contre cette réforme car elle estime qu’elle va faire perdre du pouvoir d’achat aux consommateurs. L’UFC se base sur une étude d’impact de l’Assemblée nationale sur ce projet de loi, publiée le 30 janvier 2018, selon laquelle la réforme augmentera les prix des produits d’un montant compris entre 0,7% et 2%.

Ces pourcentages, critique Alain Bazot sur un billet posté sur le blog officiel de l’association, reviennent à dire que les consommateurs perdront entre 1,74 et 4,98 milliards d’euros de pouvoir d’achat avec cette réforme. Rapportée au budget d’un ménage, la perte de pouvoir d’achat pourrait atteindre 177 € par an.

cf: radins.com

← Médicaments Faire du tri dans son ordonnance, un bon réflexe (MÉDICAMENT SÉDATIF-HYPNOTIQUE) Nanoparticules dissimulées 9 plaintes de l’UFC-Que Choisir contre des fabricants de produits alimentaires et de cosmétiques →

UFC Que Choisir Nouvelle Calédonie

UFC Que Choisir Nouvelle Calédonie

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite