Vers le haut
28 51 20

Coût d’un appel local

Les cartes de fidélité: avantage ou arnaque?

divers 18 novembre 2017
Les cartes de fidélité: avantage ou arnaque?

« Vous avez la carte du magasin ? » Une question si anodine mais tellement routinière… Les cartes de fidélité font désormais parties de la panoplie des courses. Armes marketing pour les enseignes de distribution, bons plans pour les consommateurs, tout le monde s’y retrouve. Pourtant, ces cartes ne proposent pas toutes les mêmes avantages. Découvrez les astuces pour profiter au maximum de vos cartes de fidélité et pour vous aider à déjouer les pièges.

Les cartes de fidélité : comment ça marche ?
Comme leur nom l’indique, les cartes de fidélité récompensent les consommateurs pour leur fidélité. Le principe est simple. A chaque passage en caisse, vous cumulez des points ou des euros, dans l’espoir d’en obtenir suffisamment pour vous offrir des cadeaux, des bons d’achat, etc. La plupart de ces cartes sont gratuites, mais renseignez-vous toujours avant d’en faire l’acquisition, on ne sait jamais ! Faites également attention à vérifier s’il s’agit bien d’une carte simple et non d’une carte avec crédit à la consommation intégrée.

Proposée presque systématiquement, il vous suffit généralement de renseigner vos coordonnées ainsi que quelques informations sur vos habitudes de consommation et vous voilà l’heureux propriétaire d’une petite carte en plastique bien pratique, à condition de respecter certaines règles.

Les cartes de fidélité sont réellement utiles si vous n’en faites pas collection…. C’est logique :  en faisant systématiquement vos courses dans des enseignes différentes, cumuler des points risque d’être plutôt difficile.

Mais le vrai drame avec ces cartes, c’est qu’elles s’oublient très facilement. C’est un peu la même histoire avec les sacs de courses réutilisables. Qui ne s’est jamais retrouvé à la caisse, tout penaud de répondre « Ma carte de fidélité ?… Attendez voir… Ah ben… Je l’ai pas sur moi. Désolé ». Dans ce cas là, adieu points ou euros cumulés… Pour en finir avec ça, certaines enseignes ont créé des mini-cartes pouvant s’attacher à vos clés de maison ou de voiture. Terminé les oublis ! En plus, vous recevez généralement plusieurs exemplaires pour les distribuer aux personnes vivant avec vous.

Quels sont les avantages des cartes de fidélité ?
Les avantages ne sont pas systématiquement les mêmes. Chaque enseigne aime justement à se démarquer de ses concurrents en proposant des services « toujours plus profitables ». Avant de foncer tête baissée, prenez bien le temps d’évaluer les avantages de la carte en question et de découvrir les moyens de les cumuler, le plus facilement et le plus rapidement possible. C’est en vous posant les bonnes questions que vous déterminerez si le jeu en vaut la chandelle ! Pour vous faciliter la tâche, Radins.com s’est penché sur les programmes fidélité de 6 enseignes principales.

Qu’offre réellement la carte de fidélité ? S’agit-il de points ou d’euros ? Qu’est-ce que je gagne : des bons d’achat ou des cadeaux ? En combien de temps ? Les cartes de fidélité peuvent facilement se comparer entre elles. Si les prix sont équivalents entre deux magasins, elles peuvent même peser dans la balance pour vous aider à choisir où faire vos courses.

Certains produits permettent de gagner plus de points ou d’euros que d’autres. Il s’agit bien souvent d’articles de la marque distributeur. Pour écouler massivement leurs stocks, certaines enseignes proposent même des réductions exclusives pour les possesseurs de la carte. Pensez alors à guetter ces offres sur le site internet de votre magasin.

Je ne me fais pas avoir !
Lorsqu’une « offre spéciale carte de fidélité » est vraiment très alléchante, c’est le moment de devenir très vigilant mais surtout de comparer les prix des produits avec et sans cette offre. Les écarts peuvent parfois surprendre. La règle n°1 pour faire des économies, c’est d’acheter ce dont on a besoin ! Ne pas craquer pour des produits qui vous promettent des points fidélité à gogo, surtout si vous n’en avez pas l’utilité, c’est la base.

Vous vous imaginez déjà commander le plus merveilleux des cadeaux ou payer avec un bon d’achat sans rien débourser ? Avant ça, prenez tout simplement le temps de feuilleter le catalogue des offres. Après un rapide calcul, vous serez sans doute très surpris du prix effectif des cadeaux proposés. Nous avons fait le test avec la carte fidélité d’une grande enseigne française. Résultat : la carafe filtrante, vendue 30 € dans le commerce, est effectivement gratuite, mais seulement après avoir dépensé 6.600 € ! Ça fait cher le verre d’eau !

Souriez, vous êtes fidélisés !
Au fur et à mesure de vos passages en caisse, les enseignes dressent le portrait de vos habitudes de consommation. Panier moyen, produits achetés régulièrement… ces informations sont récoltées à l’aide de votre carte de fidélité. Les enseignes s’en servent ensuite pour vous envoyer des bons de réduction et des offres en fonction de vos précédents achats et de vos goûts. En dehors de l’incitation évidente à consommer, c’est plutôt une bonne chose. Il faut simplement en être conscient et savoir résister à la tentation d’acheter des produits inutiles.

Cartes de fidélité : les enseignes savent tout de vous !

Devenus incontournables en grande distribution comme en distribution spécialisée, les programmes de fidélité reposent sur un principe universel : plus vous dépensez dans une enseigne, plus elle vous récompense.

 Un échange gagnant-gagnant ?
Pour le magasin, l’objectif d’une carte de fidélité est simple : faire venir le client plus souvent et l’amener à augmenter son panier moyen. En grande distribution, toutes les enseignes proposent leur carte de fidélité gratuitement. Mais ne vous y trompez pas, tout se paie : en donnant votre carte à chaque passage en caisse, vous fournissez aux magasins des tas d’informations sur vos habitudes de consommation. Une manne de données qui sera ensuite analysée pour vous proposer des produits personnalises que vous êtes particulièrement enclins à acheter. Certaines enseignes iront même jusqu’à commercialiser ses données et transformer votre participation en business lucratif.

Quoi qu’il arrive, sachez que le contrat est gagnant-gagnant. Reste à savoir quel distributeur vous rapportera le plus. De quoi souhaitez-vous profiter ? De réductions au quotidien ? De cagnottes ? De cadeaux ? De bons d’achat ? D’offres pour bébés ? Pour trouver votre créneau, vous devez être attentifs aux différents programmes, fouiller sur les sites Internet, télécharger des applications… Bref, être le décideur.

Le coté obscur des programmes fidélité
Cela vous semble gratuit mais pourtant, lorsque vous remplissez le formulaire d’adhésion à un programme de fidélité, ce que vous cédez gratuitement vaut en réalité cher, très cher même. La donnée client, c’est le nerf de la guerre pour les enseignes. Connaître ses clients, la composition de leur foyer, leur fréquence d’achat, leurs marques préférées, leur CSP…
C’est l’assurance de pouvoir leur proposer des produits qui collent parfaitement avec leurs habitudes d’achats. Autrement dit, les données clients permettent aux enseignes de vous fidéliser et surtout de vous faire consommer plus et plus souvent.
Par ailleurs, les données collectées permettent aux enseignes de s’enrichir via la commercialisation de leur base auprès d’autres enseignes. Mais attention, tout ça n’est pas forcément une mauvaise nouvelle ! L’essentiel étant de s’assurer d’être toujours dans un rapport gagnant-gagnant.
En effet, à chaque fois que vous entendez le « bip » de votre carte de fidélité, l’enseigne récupère de l’information sur vous et vos consommations. Vous les aidez, bon gré mal gré, à mieux vous connaître.
« Les cartes de fidélité et les tickets de caisse permettent aux enseignes de la distribution d’observer et d’écouter la consommation des clients. Ces dernières mémorisent, ainsi, les achats qui sont faits et déterminent des thématiques. C’est-à-dire qu’elles vont les qualifier pour mieux définir les goûts des clients et décider quels types de produits les intéressent le plus. Le but étant, bien sûr, de parler aux consommateurs avec plus de finesse et de leur proposer les offres et les promotions les plus adaptées à leurs consommations », explique Stéphane Boutillot, directeur marketing & ventes digital chez Catalina.
Si vous parvenez à bien décrypter les programmes et à en tirer le meilleur parti, après tout pourquoi pas ?
Certes, le magasin dans lequel vous achetez sera ravi de vous voir passer avec un grand charriot en caisse, mais vous pouvez, vous aussi, repartir avec le sentiment d’avoir fait de bonnes affaires.

Des mécaniques bien rodées
Pour mieux comprendre à quelle sauce vont tenter de vous manger les distributeurs, rien de tel que de comprendre quelles sont les mécaniques qu’ils mettent en place.
Pour les magasins, la logique est toujours la même : le programme de fidélité sert à transformer les « petits clients » en « bons clients », voire en « très bons clients ». Pour y parvenir, deux solutions pour les magasins :
Vous faire venir plus souvent en magasin, ou bien vous faire dépenser davantage lors de votre visite. Et les deux à la fois, c’est encore mieux pour eux.
Pour vous faire dépenser plus, la plupart des enseignes vous propose de passer à la gamme supérieure, ou bien de tester d’autres produits d’une catégorie que vous n’avez encore jamais testé. Pour vous faire passer ainsi entre les marques et les catégories de produit, l’arme du magasin s’appelle la récompense.

La récompense
Sous forme de remise de prix, de collecte de point ou de services annexes, la récompense fonctionne extrêmement bien. C’est cette récompense qui permet le « donnant-donnant » promis par les distributeurs.
Toujours dans cette optique de vous faire dépenser plus, les magasins travaillent pour créer un environnement favorable à l’achat. Pour vous guider dans vos achats, les enseignes ont créé des clubs en tout genre (ados, jeunes parents…) pour, officiellement, apporter des conseils pratiques aux clients ciblés. Mais pour, officieusement, les diriger vers tels ou tels produits…
D’ailleurs, ces mécaniques semblent fonctionner puisque, selon un sondage Radins.com, 52 % des consommateurs considèrent que les cartes de fidélité leur permettent de faire des économies.

Les familles, cibles privilégiées des enseignes
A travers ces différents programmes de fidélité, un constat s’impose : les familles avec enfantsapparaissent plus intéressantes pour les enseignes et sont souvent bien récompensées. Pourquoi ? Parce qu’elles dépensent plus !
Mais ne vous y trompez pas quand même. Le meilleur moyen de trouver votre compte vous aussi dans les programmes de fidélité est d’être le plus fidèle possible. En d’autres termes, évitez le zapping.
« Les enseignes mettent en place des programmes qui récompensent les clients les plus fidèles. Ces derniers sont valorisés en entrant dans les catégories premium et vip et en recevant toujours plus d’avantages et de récompenses », précise Stéphane Boutillot, directeur marketing & ventes digital chez Catalina.

cf:radins.com

← Qualité nutritionnelle : la bataille des logos est engagée Fruits et légumes bio Les sur-marges de la grande distribution →

UFC Que Choisir Nouvelle Calédonie

UFC Que Choisir Nouvelle Calédonie

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite